Mots d'art & Scénarios

Poésie, littérature, pensées,
scripts d'art,
oeuvres de Ginette Villeneuve
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Poètes surréalistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cécile
Ange


Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 27/12/2004

MessageSujet: Re: Poètes surréalistes   Ven 8 Avr - 14:47

QUI ?

Qui voyage sur une chamelle
DRIEU LA ROCHELLE
Qui voyage sur un chameau
C’EST SOUPAULT
Qui voyage sur un dragon
C’EST BRETON
Qui voyage sur un lama
C’EST TZARA
Qui voyage sur un bateau
C’EST RIGAUT
Qui voyage sur un mouton
C’EST ARAGON
Qui voyage dans une armoire
C’EST ELUARD

Mars 1921,

Philippe Soupault dans poèmes retrouvés (1918-1981), éditions Lachenal & Rutter, 1982, page 31

AU TELEPHONE

A la porte des cafés les soirs de mai
Les petits pas des mouches
Les morts parisiens
On recherche les taches les tables
Vive le matin des sonneries
Je vends des poignées de racines
Les casinos des oasis
Tourments et serments des pêcheurs de perles
Les épaules les beaux fusils
Je n’aime pas les colliers de nuages
Une fenêtre s’ouvre
Les bruits des moteurs
C’est un grouillement de courants
Les trois les trois et vous en général
Table rase
On découvre les tramways électriques
Oreillers des villes
L’anémie des ruisseaux
Attendre
Etablissement chasse départ

Ecrit pour Le Pagure dit, II. Champs Magnétiques, 1919

Philippe Soupault dans poèmes retrouvés (1918-1981), éditions Lachenal & Rutter, 1982, page 21
Revenir en haut Aller en bas
http://l-evieramots.hautetfort.com/
Gi
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 13091
Localisation : Terrebonne, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: Poètes surréalistes   Mar 22 Fév - 0:03

Cécile

merci de cette découverte...
je connaissais en peinture mais pas du tout en poésie.

Gi

_________________
...


http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
ou ici :
http://ginette-villeneuve.qc.ca/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Cécile
Ange


Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 27/12/2004

MessageSujet: Louis Aragon   Dim 20 Fév - 16:19

Aragon a participé à la naissance du surréalisme aux côtés de Breton et Philippe Souppault

LA NUIT DE JUILLET (extrait)

"Je ne sais quel parfum pathétique et profond
Souffle une illusions de roses au plafond
Non ce n'est pas le jour ce ne sont pas des roses
Le motet des moteurs monotone et morose
Et non plus l'alouette en la nuit de Juillet
Où les grands projecteurs froissent leurs froids oeillets
J'ai beau me dire Dors Il me faut reconnaître
Qu'un feu diffus met un peu d'or à ma fenêtre
L'ombre a plus de secrets que le coeur vert des eaux
Et les veilleurs parfois y cherchent des oiseaux."

Louis Aragon, La nuit de Juillet, in La Diane française, Paris, Seghers, 1945.
Revenir en haut Aller en bas
http://l-evieramots.hautetfort.com/
Cécile
Ange


Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 27/12/2004

MessageSujet: André Breton   Dim 30 Jan - 5:31

André Breton est le chef de file du surréalisme... Toute sa vie il a vécu pour le défendre. L'histoire de cette homme est fascinante. Voici un poème.

Le Verbe Être

Je connais le désespoir dans ses grandes lignes. Le désespoir n'a pas d'ailes, il ne se tient pas nécessairement à une table desservie sur une terrasse, le soir, au bord de la mer. C'est le désespoir et ce n'est pas le retour d'une quantité de petits faits comme des graines qui quittent à la nuit tombante un sillon pour un autre. Ce n'est pas la mousse sur une pierre ou le verre à boire. C'est un bateau criblé de neige, si vous voulez, comme les oiseaux qui tombent et leur sang n'a pas la moindre épaisseur. Je connais le désespoir dans ses grandes lignes. Une forme très petite, délimitée par un bijou de cheveux. C'est le désespoir. Un collier de perles pour lequel on ne saurait trouver de fermoir et dont l'existence ne tient pas même à un fil, voilà le désespoir. Le reste, nous n'en parlons pas. Nous n'avons pas fini de désespérer, si nous commençons. Moi je désespère de l'abat-jour vers quatre heures, je désespère de l'éventail vers minuit, je désespère de la cigarette des condamnés. Je connais le désespoir dans ses grandes lignes. Le désespoir n'a pas de coeur, la main reste toujours au désespoir hors d'haleine, au désespoir dont les glaces ne nous disent jamais s'il est mort. Je vis de ce désespoir qui m'enchante. J'aime cette mouche bleue qui vole dans le ciel à l'heure où les étoiles chantonnent. Je connais dans ses grandes lignes le désespoir aux longs étonnements grêles, le désespoir de la fierté, le désespoir de la colère. Je me lève chaque jour comme tout le monde et je détends les bras sur un papier à fleurs, je ne me souviens de rien, et c'est toujours avec désespoir que je découvre les beaux arbres déracinés de la nuit. L'air de la chambre est beau comme des baguettes de tambour. Il fait un temps de temps. Je connais le désespoir dans ses grandes lignes. C'est comme le vent du rideau qui me tend la perche. A-t-on idée d'un désespoir pareil! Au feu! Ah! ils vont encore venir... Et les annonces de journal, et les réclames lumineuses le long du canal. Tas de sable, espèce de tas de sable! Dans ses grandes lignes le désespoir n'a pas d'importance. C'est une corvée d'arbres qui va encore faire une forêt, c'est une corvée d'étoiles qui va encore faire un jour de moins, c'est une corvée de jours de moins qui va encore faire ma vie.
André Breton

Extrait de
"Le révolver à cheveux blanc"
Poésie/Gallimard.
Revenir en haut Aller en bas
http://l-evieramots.hautetfort.com/
Cécile
Ange


Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 27/12/2004

MessageSujet: Re: Poètes surréalistes   Dim 30 Jan - 5:29

Je vous renvoie aussi sur le forum de la micronesie, pour ceux qui voudraient approfondir les notions surréalistes. Sur ce forum un chantier complet sur ce sujet est en cours et il durera plusieurs mois. Ici je ne présenterai que quelques auteurs...

http://85945.aceboard.fr/i-85945.htm


Dernière édition par le Dim 30 Jan - 5:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://l-evieramots.hautetfort.com/
Cécile
Ange


Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 27/12/2004

MessageSujet: Chronologie du surréalisme   Dim 30 Jan - 5:27

1922
André Breton rompt avec le mouvement Dada en publiant des textes critiques dans sa revue Littérature, et regroupe autour de lui quelques poètes comme Robert Desnos, René Crevel ou Benjamin Peret. Ils poursuivent les recherches entreprises par Breton et Philippe Soupault dans les Champs magnétiques, texte écrit selon la méthode de l’écriture automatique et publié en 1919. Le groupe s’auto-désigne comme le "mouvement flou" jusqu’à l’officialisation du Surréalisme en 1924.


1924
Le mouvement est officialisé à Paris par la publication du Manifeste du Surréalisme, texte qu’André Breton avait initialement conçu pour préfacer la parution d’un recueil de poèmes automatiques, Poisson soluble. Il définit le Surréalisme comme "automatisme psychique pur par lequel on se propose d’exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée". Breton tire ainsi les conséquences artistiques de la théorie psychanalytique, en particulier de l’interprétation des rêves par Freud.
La Révolution surréaliste remplace Littérature et un "bureau de recherches surréalistes" est ouvert: "son but initial est de recueillir toutes les communications possibles touchant les formes qu’est susceptible de prendre l’activité inconsciente de l’esprit".
Les peintres André Masson et Joan Miró rejoignent le mouvement.
1925
À la galerie Pierre de Paris, le 13 novembre à minuit, est inaugurée la première exposition de peinture surréaliste, regroupant des œuvres de Giorgio De Chirico, Hans Arp, Max Ernst, Paul Klee, Man Ray, André Masson, Joan Miró, Picasso et Pierre Roy.
Max Ernst se consacre à ses premiers frottages.
Les premières expériences de "cadavre exquis", expression d’une pensée à plusieurs voix, sont réalisées.
Louis Aragon publie Le Paysan de Paris.
À Bruxelles, un groupe réuni par les écrivains Paul Nougé et E.L.T. Mesens autour de la revue Correspondance se lie avec les surréalistes français. Le peintre belge René Magritte réalise ses premières œuvres surréalistes et devient le chef de file de ce Surréalisme belge.
1926
André Masson réalise ses premiers tableaux "presque uniquement faits de sable collé" qui mettent l’accent sur la matière et le hasard.
En mars, à Paris, Jacques Trual et André Breton ouvrent la Galerie Surréaliste avec l’exposition Tableaux de Man Ray et objets des Îles (Océanie) qui établit pour la première fois un rapport entre la création surréaliste et des œuvres primitives. La presse est scandalisée par une statue océanienne, jugée indécente, choisie par Man Ray pour figurer en vitrine de l’exposition et en couverture du catalogue.
1927
En janvier, André Breton adhère au parti communiste.
En juin, la première exposition personnelle du peintre Yves Tanguy est organisée à la Galerie Surréaliste. Ses peintures, héritant de l’univers de Giorgio De Chirico, présentent un monde qui semble flotter entre le milieu sous-marin et le milieu terrestre.
André Breton écrit Nadja, portrait d’une jeune femme dont il a été amoureux et qui a sombré dans la folie. L’ouvrage s’achève sur l’affirmation désormais célèbre: "La beauté sera CONVULSIVE ou ne sera pas".

1928
En février, paraît Le Surréalisme et la peinture, recueil d’articles d’André Breton sur Picasso, Giorgio De Chirico, Max Ernst, Man Ray, André Masson…
Salvador Dali et Luis Buñuel réalisent le film Un chien andalou grâce au mécénat de Marie-Laure et Charles de Noailles, qui financent aussi au même moment un autre film surréaliste resté célèbre, Le Sang d’un poète de Jean Cocteau.

1929
En février, André Breton adresse un courrier aux collaborateurs du Surréalisme pour mesurer "le degré de qualification morale de chacun", ce qui le brouille avec Bataille, Leiris et Masson. Cette démarche aboutit à la mise au point théorique que constitue le Second manifeste du Surréalisme publié en décembre.
Max Ernst réalise son premier roman-collage: Perturbation, ma sœur, la femme 100 têtes. En utilisant des gravures anciennes issues de l’imagerie populaire, Max Ernst présente un univers de rêve soumis aux caprices de l’inconscient.
Du 20 novembre au 5 décembre, à la galerie Gœmans de Paris, se tient la première exposition parisienne de Salvador Dali. Son œuvre invite à la pratique de la paranoïa-critique, méthode pour appréhender le réel en doutant de l’univocité de ses significations.
1930
En riposte au Second manifeste, George Bataille fait paraître en janvier un tractintitulé Un cadavredans lequel il dénonce les principes qu’il juge moralisateurs d’André Breton. Le tract est co-signé notamment par Michel Leiris, Robert Desnos, Raymond Queneau et Jacques Prévert.
Le premier numéro du Surréalisme au Service de la Révolution, dont le titre est suggéré par Louis Aragon, paraît en juillet et remplace La Révolution surréaliste.
En décembre, le second film de Dali et Buñuel L’Âge d’or est projeté au "Studio 28", salle de cinéma montmartroise. Des membres de la Ligue des patriotes et de la Ligue Antijuive saccagent les locaux.
1931
Les artistes surréalistes sont exposés pour la première fois aux États-Unis, àHartford (Connecticut). Cette manifestation réunit des œuvres de Salvador Dali, Giorgio De Chirico, Max Ernst, André Masson, Joan Miró, Picasso et Pierre Roy.
Alberto Giacometti réalise ses premières sculptures-objets,des "objets mobiles et muets" composés de formes organiques qui peuvent être mises en mouvement.
1932
En novembre, André Breton publie les Vases communicants, ouvrage qui tente d’établir l’existence de liens étroits entre les rêves et l’état de veille, dont il envoie un exemplaire à Freud. Il y critique les objets"à fonctionnement symbolique" de Salvador Dali qu’il juge trop réducteur du désir.


1933
Albert Skira publie la revue surréaliste Minotaure (1933-1938) dont le premier numéro est consacré à Picasso.


1934
Au Musée Royal de Bruxelles, les Surréalistes belges organisent la première grande exposition d'œuvres surréalistes venant de toute l’Europe qu’ils intitulent elle aussi Minotaure.
L’artiste allemand Hans Bellmer adhère au Surréalisme avec la publication dans le numéro 6 de la revue Minotaure (décembre 1934) de photographies présentant un de ses objets surréalistes, La Poupée.
1935
Alberto Giacometti est exclu du groupe. Il récuse son œuvre surréaliste et annonce son désir de travailler à nouveau "d'après modèle".
En novembre, la première exposition parisienne de l'artiste Victor Brauner est organisée à la galerie Pierre.
1936
En mai, à Paris, une exposition d’objets surréalistes à la galerie Charles Ratton réunit pour la première fois des objets naturels, des objets trouvés et des objets composés par les artistes surréalistes.
L’International Surrealist Exhibition est organisée à Londres par l’historien d’art Herbert Read, et préfacée par André Breton.
En décembre, le MoMA de New York présente l’exposition Fantastic Art, Dada and Surrealism.
1937
André Breton devient rédacteur en chef de la revue Minotaure.
Il fait paraître l’Amour fou.


1938
À la galerie des beaux-arts de Paris se tient une nouvelle Exposition internationale du surréalisme, avec la collaboration scénographique de Marcel Duchamp. Cette exposition réunit plus de 60 artistes de différents pays, présentant près de 300 peintures, objets, collages, photographies et installations.


1939
Salvador Dali est exclu du groupe.
La guerre disperse les Surréalistes, dont une grande partie s’exile aux États-Unis: le modèle qu’ils représentent sera déterminant pour les mouvements artistiques naissants ou à venir, comme l’Expressionnisme abstrait, le Néo-dadaïsme, et le Pop Art.
Revenir en haut Aller en bas
http://l-evieramots.hautetfort.com/
Cécile
Ange


Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 27/12/2004

MessageSujet: Poètes surréalistes   Dim 30 Jan - 5:27

Avant d'en parler, il faut définir le surréalisme et comprendre comment ce groupe de poète est arrivé dans le monde de la poésie...

Surréalisme, n. m. Automatisme psychique pur par lequel on se propose d'exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l'absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale.

Le surréalisme a d'abord entrepris la libération des mots, refusant de les cantonner à l'utilitarisme étroit auquel on les condamne. Par ce biais, il a devancé les recherches des linguistes contemporains, attentifs à distinguer le pouvoir du signifiant de la chose signifiée. Oublieux du sens étroit indiqué par les dictionnaires, les surréalistes ont considéré les mots en soi et examiné leurs réactions les uns sur les autres

Aux écoutes d'une « voix intérieure » qui leur dicte Les Champs magnétiques (1919), Breton et Soupault élaborent une poétique radicalement nouvelle, bâtie sur le caractère impérieux et gratuit d'un automatisme verbo-auditif. Revenant, dans son premier Manifeste, sur l'expérience, Breton ne doute pas d'avoir trouvé là la matière première de l'inspiration poétique et il assignera pour tâche au surréalisme l'exploration de l'inconscient, terreau de ce matériau inouï.

Et extraits de cette déclaration d’Antonin Artaud en 1925 :

« 2° Le SURRÉALISME n'est pas un moyen d'expression nouveau ou plus facile, ni même une métaphysique de la poésie;
Il est un moyen de libération totale de l'esprit
ET DE TOUT CE QUI LUI RESSEMBLE.
4° Nous avons accolé le mot de SURRÉALISME au mot de RÉVOLUTION uniquement pour montrer le caractère désintéressé, détaché, et même tout à fait désespéré, de cette révolution.
5° Nous ne prétendons rien changer aux moeurs des hommes, mais nous pensons bien leur démontrer la fragilité de leurs pensées, et sur quelles assises mouvantes, sur quelles caves, ils ont fixé leurs tremblantes maisons.
9° Nous disons plus spécialement au monde occidental :
LE SURRÉALISME EXISTE
- Mais qu'est-ce donc que ce nouvel isme qui s'accroche maintenant à nous ?
- Le SURRÉALISME n'est pas une forme poétique.
Il est un cri de l'esprit qui retourne vers lui-même et est bien décidé à broyer désespérément ses entraves,
et au besoin par des marteaux matériels. »
Revenir en haut Aller en bas
http://l-evieramots.hautetfort.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poètes surréalistes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poètes surréalistes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des noms de peintres
» Hans Bellmer
» Le mouvement perpétuel
» Michael Ende
» Seigneur de la frontière du néant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mots d'art & Scénarios :: Poésie & Littérature :: Poésie & poèmes à thème :: Poèmes à thèmes :: Poètes du monde-
Sauter vers: