Mots d'art & Scénarios
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Mots d'art & Scénarios

Poésie, littérature, pensées,
scripts d'art,
oeuvres de Ginette Villeneuve
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Manga Spy x Family Tome 13 édition Collector : ...
Voir le deal
14.50 €

 

 Poètes de France

Aller en bas 
+3
Phil
Cécile
Gi
7 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Poètes de France   Poètes de France - Page 2 EmptyJeu 7 Juil - 19:14

VERLAINE : (1865)

Le Rossignol

Comme un vol criard d'oiseaux en émoi,
Tous mes souvenirs s'abattent sur moi,
S'abattent parmi le feuillage jaune
De mon coeur mirant son tronc plié d'aune
Au tain violet de l'eau des Regrets
Qui mélancoliquement coule auprès,
S'abattent, et puis la rumeur mauvaise
Qu'une brise moite en montant apaise,
S'éteint par degrés dans l'arbre, si bien
Qu'au bout d'un instant on n'entend plus rien,
Plus rien que la voix célébrant l'Absente,
Plus rien que la voix - ô si languissante ! -
De l'oiseau que fut mon Premier Amour,
Et qui chante encor comme au premier jour ;
Et dans la splendeur triste d'une lune
Se levant blafarde et solennelle, une
Nuit mélancolique et lourde d'été,
Pleine de silence et d'obscurité,
Berce sur l'azur qu'un vent doux effleure
L'arbre qui frissonne et l'oiseau qui pleure.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Poètes de France   Poètes de France - Page 2 EmptyMer 22 Juin - 0:42

Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous.
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux.



J'arrive tout couvert encore de rosée
Que le vent du matin vient glacer à mon front.
Souffrez que ma fatigue à vos pieds reposée
Rêve des chers instants qui la délasseront.



Sur votre jeune sein laissez rouler ma tête
Toute sonore encor de vos derniers baisers
Laissez-la s'apaiser de la bonne tempête
Et que je dorme un peu puisque vous reposez.

Verlaine
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Phil
Nouveau



Nombre de messages : 3
Localisation : Canada
Date d'inscription : 03/01/2005

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Poètes de France   Poètes de France - Page 2 EmptySam 16 Avr - 22:18

Pierre de RONSARD (1524-1585)
(Recueil : Premier livre des Amours)

Qui voudra voir comme un Dieu me surmonte
Qui voudra voir comme un Dieu me surmonte,
Comme il m'assaut, comme il se fait vainqueur,
Comme il renflamme et renglace mon coeur,
Comme il reçoit un honneur de ma honte,

Qui voudra voir une jeunesse prompte
A suivre en vain l'objet de son malheur,
Me vienne voir : il verra ma douleur,
Et la rigueur de l'Archer qui me dompte.

Il connaîtra combien la raison peut
Contre son arc, quand une fois il veut
Que notre coeur son esclave demeure :

Et si verra que je suis trop, heureux,
D'avoir au flanc l'aiguillon amoureux,
Plein du venin dont il faut que je meure.
Revenir en haut Aller en bas
Phil
Nouveau



Nombre de messages : 3
Localisation : Canada
Date d'inscription : 03/01/2005

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Jean-François DUCIS (1733-1816)   Poètes de France - Page 2 EmptySam 16 Avr - 22:15

Heureuse solitude
Heureuse solitude,
Seule béatitude,
Que votre charme est doux !
De tous les biens du monde,
Dans ma grotte profonde,
Je ne veux plus que vous !

Qu'un vaste empire tombe,
Qu'est-ce au loin pour ma tombe
Qu'un vain bruit qui se perd ;
Et les rois qui s'assemblent,
Et leurs sceptres qui tremblent,
Que les joncs du désert ?

Jean-François DUCIS (1733-1816)





Mon Dieu ! la croix que j'aime,
En mourant à moi-même,
Me fait vivre pour toi.
Ta force est ma puissance,
Ta grâce ma défense,
Ta volonté ma loi.

Déchu de l'innocence,
Mais par la pénitence
Encor cher à tes yeux,
Triomphant par tes armes,
Baptisé par tes larmes,
J'ai reconquis les cieux.

Souffrant octogénaire,
Le jour pour ma paupière
N'est qu'un brouillard confus.
Dans l'ombre de mon être,
Je cherche à reconnaître
Ce qu'autrefois je fus.

Ô mon père ! ô mon guide !
Dans cette Thébaïde
Toi qui fixas mes pas,
Voici ma dernière heure ;
Fais, mon Dieu, que je meure
Couvert de ton trépas !

Paul, ton premier ermite,
Dans ton sein qu'il habite,
Exhala ses cent ans.
Je suis prêt; frappe, immole.
Et qu'enfin je m'envole
Au séjour des vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile
Ange



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 27/12/2004

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Poètes de France   Poètes de France - Page 2 EmptyVen 8 Avr - 14:43

PLEIN CIEL

Au milieu d’un nuage,
Au-dessus de la mer,
Un visage de femme
Regarde l’étendue,
Et les oiseaux-poissons
Fréquentant ces parages
Portent l’écume aux nues.

(Je connais cette femme
Où l’ai-je déjà vu.)

Les chiens du ciel aboient
Dans un lointain sans terres,
Ce sont bêtes sans chair
Qui ne connaissent pas
Cette dame étrangère,
Et donnent de la voix
Avec leur âme austère.

(Elle a des yeux si noirs
Que je les cherche en moi.)

Silence tout à coup.
Visages dans les mains
Vont les sphères célestes
Qui retiennent leur souffle
Pour que ce chant modeste
Se fraye comme il faut
Son chemin jusqu’en haut.

(Et voici qu’elle a pris
Sa tête entre ses mains.)

Jules Supervielle dans Le forçat innocent, éditions Poésie / Gallimard, page 98.
Revenir en haut Aller en bas
http://l-evieramots.hautetfort.com/
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Maupasssannt   Poètes de France - Page 2 EmptyMer 30 Mar - 2:06

Guy de MAUPASSANT (1850-1893)

Désirs
Le rêve pour les uns serait d'avoir des ailes,
De monter dans l'espace en poussant de grands cris,
De prendre entre leurs doigts les souples hirondelles,
Et de se perdre, au soir, dans les cieux assombris.

D'autres voudraient pouvoir écraser des poitrines
En refermant dessus leurs deux bras écartés ;
Et, sans ployer des reins, les prenant aux narines,
Arrêter d'un seul coup les chevaux emportés.

Moi ; ce que j'aimerais, c'est la beauté charnelle :
Je voudrais être beau comme les anciens dieux,
Et qu'il restât aux coeurs une flamme éternelle
Au lointain souvenir de mon corps radieux.

Je voudrais que pour moi nulle ne restât sage,
Choisir l'une aujourd'hui, prendre l'autre demain ;
Car j'aimerais cueillir l'amour sur mon passage,
Comme on cueille des fruits en étendant la main.

Ils ont, en y mordant, des saveurs différentes ;
Ces arômes divers nous les rendent plus doux.
J'aimerais promener mes caresses errantes
Des fronts en cheveux noirs aux fronts en cheveux roux.

J'adorerais surtout les rencontres des rues,
Ces ardeurs de la chair que déchaîne un regard,
Les conquêtes d'une heure aussitôt disparues,
Les baisers échangés au seul gré du hasard.

Je voudrais au matin voir s'éveiller la brune
Qui vous tient étranglé dans l'étau de ses bras ;
Et, le soir, écouter le mot que dit tout bas
La blonde dont le front s'argente au clair de lune.

Puis, sans un trouble au coeur, sans un regret mordant,
Partir d'un pied léger vers une autre chimère.
- Il faut dans ces fruits-là ne mettre que la dent :
On trouverait au fond une saveur amère.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Rimbaud   Poètes de France - Page 2 EmptyVen 18 Mar - 1:33

"Roman" d'Arthur RIMBAUD

On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans.
Un beau soir, loin des bocks et de la limonade,
Des cafés tapageurs aux lustres éclatants!
On va sous les tilleuls verts de la promenade.

Les tilleuls sentent bon dans les bons soirs de juin!
L'air est parfois si doux, qu'on ferme la paupière;
Le vent chargé de bruits, la ville n'est pas loin,
A des parfums de vigne et des parfums de bière...

Voilà qu'on aperçoit un tout petit chiffon
D'azur sombre, encadré d'une petite branche,
Piqué d'une mauvaise étoile, qui se fond
Avec de doux frissons, petite et toute blanche...

Nuit de juin! Dix-sept ans! On se laisse griser.
La sève est du champagne et vous monte à la tête..
On divague, on se sent aux lèvres un baiser
Qui palpite là, comme une petite bête...

Le coeur fou Robinsonne à travers les romans,
Lorsque, dans la clarté d'un pâle réverbère,
Passe une demoiselle aux petits airs charmants,
Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...

Et, comme elle vous trouve immensément naïf
Tout en faisant trotter ses petites bottines,
Elle se tourne, alerte et d'un mouvement vif...
Sur vos lèvres alors meurent les cavatines...

Vous êtes amoureux. Loué jusqu'au mois d'août.
Vous êtes amoureux. Vos sonnets La font rire.
Tous vos amis s'en vont, vous êtes mauvais goût.
Puis l'adorée, un soir, a daigné vous écrire!...

Ce soir-là,... vous rentrez aux cafés éclatants,
Vous demandez des bocks ou de la limonade...
On n'est pas sérieux quand on dix-sept ans
Et qu'on a des tilleuls verts sur la promenade
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Cécile
Ange



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 27/12/2004

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Poètes de France   Poètes de France - Page 2 EmptyDim 6 Fév - 4:40

LES COLCHIQUES

Le pré est vénéneux mais joli en automne
Les vaches y paissant
Lentement s’empoisonnent
Le colchique couleur de cerne et de lilas
Y fleurit tes yeux sont comme cette fleur-là
Violâtre comme leur cerne et comme cet automne
Et ma vie pour tes yeux lentement s’empoisonne

Les enfants de l’école viennent avec fracas
Vêtus de hoquetons et jouant de l’harmonica
Ils cueillent les colchiques qui sont comme des mères
Filles de leurs filles et sont couleur de tes paupières
Qui battent comme les fleurs battent au vent dément
Le gardien du troupeau chante tout doucement
Tandis que lentes et meuglant les vaches abandonnent
Pour toujours ce grand pré mal fleuri par l’automne.

Guillaume Apollinaire dans 128 poèmes composés en langue française de Guillaume Apollinaire à 1968, anthologie présentée par Jacques Roubaud, éditions Gallimard, page 17
Revenir en haut Aller en bas
http://l-evieramots.hautetfort.com/
Cécile
Ange



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 27/12/2004

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Poètes de France   Poètes de France - Page 2 EmptyDim 6 Fév - 4:40

J'ai tant rêvé de toi

J'ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité.
Est-il encore temps d'atteindre ce corps vivant
Et de baiser sur cette bouche la naissance
De la voix qui m'est chère?
J'ai tant rêvé de toi que mes bras habitués
En étreignant ton ombre
A se croiser sur ma poitrine ne se plieraient pas
Au contour de ton corps, peut-être.
Et que, devant l'apparence réelle de ce qui me hante
Et me gouverne depuis des jours et des années,
Je deviendrais une ombre sans doute.
O balances sentimentales.
J'ai tant rêvé de toi qu'il n'est plus temps
Sans doute que je m'éveille.
Je dors debout, le corps exposé
A toutes les apparences de la vie
Et de l'amour et toi, la seule
qui compte aujourd'hui pour moi,
Je pourrais moins toucher ton front
Et tes lèvres que les premières lèvres
et le premier front venu.
J'ai tant rêvé de toi, tant marché, parlé,
Couché avec ton fantôme
Qu'il ne me reste plus peut-être,
Et pourtant, qu'a être fantôme
Parmi les fantômes et plus ombre
Cent fois que l'ombre qui se promène
Et se promènera allègrement
Sur le cadran solaire de ta vie.

Robert Desnos, "Corps et biens".
Revenir en haut Aller en bas
http://l-evieramots.hautetfort.com/
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Jules Renard   Poètes de France - Page 2 EmptyDim 6 Fév - 3:00

Jules Renard,

le Chat (extrait)

Le mien ne mange pas les souris ;
il n'aime pas ça.
Il n'en attrape que pour jouer avec .
Quand il a bien joué, il lui fait grâce
de la vie, et il va rêver ailleurs,
l'innocent, assis dans la boucle de sa
queue, la tête bien fermée comme un point.
Mais, à cause de ses griffes, la souris est morte.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Poètes de France   Poètes de France - Page 2 EmptyDim 6 Fév - 2:57

Cécile a écrit:
Merci Gi pour Paul Eluard... Il a aussi fait partie pendant un temps du groupe des surréalistes. Il a eu pour femme et muse Gala, la femme qui deviendra ensuite celle du peintre Dali.

je suis ravie d'apprendre tout cela. Merci.

Gi
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Poètes de France   Poètes de France - Page 2 EmptyDim 6 Fév - 2:55

Poésie du 19ième...

Toute la lyre

Vénus
Ciel ! un fourmillement emplit l'espace noir,
On entend l'invisible errer et se mouvoir ;
Près de l'homme endormi tout vit dans les ténèbres.
Le crépuscule, plein de figures funèbres,
Soupire ; au fond des bois le daim passe en rêvant ;
A quelque être ignoré qui flotte dans le vent
La pervenche murmure à voix basse : je t'aime !
La clochette bourdonne auprès du chrysanthème
Et lui dit : paysan, qu'as-tu donc à dormir ?
Toute la plaine semble adorer et frémir ;
L'élégant peuplier vers le saule difforme
S'incline ; le buisson caresse l'antre ; l'orme
Au sarment frissonnant tend ses bras convulsifs ;
Les nymphaeas, pour plaire aux nénuphars pensifs,
Dressent hors du flot noir leurs blanches silhouettes ;
Et voici que partout, pêle-mêle, muettes,
S'éveillent, au milieu des joncs et des roseaux,
Regardant leur front pâle au bleu miroir des eaux,
Courbant leur tige, ouvrant leurs yeux, penchant leurs urnes,
Les roses des étangs, ces coquettes nocturnes ;
Des fleurs déesses font des lueurs dans la nuit,
Et, dans les prés, dans l'herbe où rampe un faible bruit,
Dans l'eau, dans la ruine informe et décrépite,
Tout un monde charmant et sinistre palpite.
C'est que là-haut, au fond du ciel mystérieux,
Dans le soir, vaguement splendide et glorieux,
Vénus rayonne, pure, ineffable et sacrée,
Et, vision, remplit d'amour l'ombre effarée.

Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Cécile
Ange



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 27/12/2004

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Poètes de France   Poètes de France - Page 2 EmptySam 5 Fév - 4:38

Merci Gi pour Paul Eluard... Il a aussi fait partie pendant un temps du groupe des surréalistes. Il a eu pour femme et muse Gala, la femme qui deviendra ensuite celle du peintre Dali.

La terre est bleue comme une orange
Jamais une erreur les mots ne mentent pas
Ils ne vous donnent plus à chanter

Au tour des baisers de s’entendre
Les fous et les amours
Elle sa bouche d’alliance
Tous les secrets tous les sourires
Et quels vêtements d’indulgence
A la croire toute nue.

Les guêpes fleurissent vert
L’aube se passe autour du cou
Un collier de fenêtres
Des ailes couvrent les feuilles
Tu as toutes les joies solitaires
Tout le soleil sur la terre
Sur les chemins de ta beauté.

Paul Eluard dans … Bleue comme une orange, éditions Alternatives, page 28
Revenir en haut Aller en bas
http://l-evieramots.hautetfort.com/
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Paul Éluard   Poètes de France - Page 2 EmptySam 5 Fév - 0:57

JE TE L'AI DIT

Je te l'ai dit pour les nuages
Je te l'ai dit pour l'arbre de la mer
Pour chaque vague pour les oiseaux dans les feuilles
Pour les cailloux du bruit
Pour les mains familières
Pour l’oeil qui devient visage ou paysage
Et le sommeil lui rend le ciel de sa couleur
Pour toute la nuit bue
Pour la grille des routes
Pour la fenêtre ouverte pour un front découvert
Je te l'ai dit pour tes pensées pour tes paroles
Toute caresse toute confiance se survivent.


Paul Éluard
Retour à l'accueil de La Poésie que j'aime ...

http://lapoesiequejaime.net/peluard_III.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Rimbaud ~ Sensation   Poètes de France - Page 2 EmptyLun 24 Jan - 2:38

Sensation
Rimbaud


Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue,
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l'amour infini me montera dans l'âme,
Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la nature, heureux comme avec une femme.


mars 1870
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Rimbaud ~ Rêvé pour l’Hiver   Poètes de France - Page 2 EmptyLun 24 Jan - 2:36

L’hiver, nous irons dans un petit wagon rose
Avec des coussins bleus.
Nous serons bien. Un nid de baisers fous repose
Dans chaque coin moelleux.

Tu fermeras l’œil, pour ne point voir, par la glace,
Grimacer les ombres des soirs,
Ces monstruosités hargneuses, populace
De démons noirs et de loups noirs.

Puis tu te sentiras la joue égratignée…
Un petit baiser, comme une folle araignée,
Te courra par le cou…

Et tu me diras : "Cherche !", en inclinant la tête,
- Et nous prendrons du temps à trouver cette bête
- Qui voyage beaucoup...


Poésies. En wagon, le 7 octobre 1870.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Cécile
Ange



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 27/12/2004

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Poètes de France   Poètes de France - Page 2 EmptyDim 23 Jan - 17:13

Le feu perce en plusieurs points le côté sourd du ciel, le côté que je n’avais jamais vu.
Le ciel qui se brise un peu au dessus de la terre. Le front noir. Je ne sais pas si je suis ici
ou là,
dans l’air ou dans l’ornière. Ce sont des morceaux d’air que je foule comme des mottes. Ma vie s’arrête avec le mur ou se met en marche là où le mur s’arrête, au ciel éclaté. Je ne cesse pas.

André Du Bouchet dans La chaleur vacante, éditions Gallimard, page 61

Un site consacré à Du Bouchet : http://supervielle.univers.free.fr/Andre%20Du%20Bouchet.htm
Un article par J.M Maulpoix : http://www.maulpoix.net/bouchet.html
Revenir en haut Aller en bas
http://l-evieramots.hautetfort.com/
Cécile
Ange



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 27/12/2004

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Poètes de France   Poètes de France - Page 2 EmptyMer 19 Jan - 14:53

s’il y a des visages dessous
plus guère personne pour voir

un mouvement d’ombres comme de feuilles

peu à peu une mousse
ou du lierre
dans la tête

on distingue mal

les noms lèvent seuls
les figures les dunes
les coins de rues les ciels
par vagues
et puis retombent
sans plus de bruit
dans l’œil


vie sans vie
qui reste
Antoine Emaz, Os, Tarabuste, 2004, p. 50.

Antoine Emaz est né en 1955. Il vit à Angers.
Revenir en haut Aller en bas
http://l-evieramots.hautetfort.com/
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Poètes de France   Poètes de France - Page 2 EmptyMar 18 Jan - 16:51

CHARLES BAUDELAIRE

LE CRÉPUSCULE DU SOIR


Voici le soir charmant, ami du criminel ;
Il vient comme un complice, à pas de loup ; le ciel
Se ferme lentement comme une grande alcôve,
Et l'homme impatient se change en bête fauve.

Ô soir, aimable soir, désiré par celui
Dont les bras, sans mentir, peuvent dire : Aujourd'hui
Nous avons travaillé ! - C'est le soir qui soulage
Les esprits que dévore une douleur sauvage,
Le savant obstiné dont le front s'alourdit,
Et l'ouvrier courbé qui regagne son lit.
Cependant des démons malsains dans l'atmosphère
S'éveillent lourdement, comme des gens d'affaire,
Et cognent en volant les volets et l'auvent.
A travers les lueurs que tourmente le vent
La Prostitution s'allume dans les rues ;
Comme une fourmilière elle ouvre ses issues ;
Partout elle se fraye un occulte chemin,
Ainsi que l'ennemi qui tente un coup de main ;
Elle remue au sein de la cité de fange
Comme un ver qui dérobe à l'homme ce qu'il mange.
On entend çà et là les cuisines siffler,
Les théâtres glapir, les orchestres ronfler ;
Les tables d'hôte, dont le jeu fait les délices,
S'emplissent de catins et d'escrocs, leurs complices,
Et les voleurs, qui n'ont ni trêve ni merci,
Vont bientôt commencer leur travail, eux aussi,
Et forcer doucement les portes et les caisses
Pour vivre quelques jours et vêtir leurs maîtresses.

Recueille-toi, mon âme, en ce grave moment,
Et ferme ton oreille à ce rugissement.
C'est l'heure où les douleurs des malades s'aigrissent !
La sombre Nuit les prend à la gorge ; ils finisssent
Leur destinée et vont vers le gouffre commun ;
L'hôpital se remplit de leurs soupirs. - Plus d'un
Ne viendra plus chercher la soupe parfumée,
Au coin du feu, le soir, auprès d'une âme aimée.

Encore la plupart n'ont-ils jamais connu
La douceur du foyer et n'ont jamais vécu !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Contenu sponsorisé





Poètes de France - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Poètes de France   Poètes de France - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Poètes de France
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Poètes Américains
» Les poètes du Sénégal
» Poètes surréalistes
» Poètes israéliens
» Poètes du Chili

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mots d'art & Scénarios :: Poésie & Littérature :: Poésie & poèmes à thème :: Poèmes à thèmes :: Poètes du monde-
Sauter vers: