Mots d'art & Scénarios
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Mots d'art & Scénarios

Poésie, littérature, pensées,
scripts d'art,
oeuvres de Ginette Villeneuve
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Soldes d’été 2024 : trouvez les ...
Voir le deal

 

 Poètes d'Espagne

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Stryx
Messsager
Stryx


Nombre de messages : 49
Localisation : Italie
Date d'inscription : 22/06/2005

Poètes d'Espagne Empty
MessageSujet: Re: Poètes d'Espagne   Poètes d'Espagne EmptyMer 13 Sep - 13:42

PABLO NERUDA

CORPS DE FEMME

« Corps de femme, blanches collines, cuisses blanches,
tu ressembles au monde dans ton attitude d'abandon.
Mon corps de laboureur sauvage te creuse
et fait jaillir le fils du fond de la terre.

Je fus seul comme un tunnel. Les oiseaux me fuyaient,
et en moi la nuit pénétrait de son invasion puissante.
Pour me survivre, je t'ai forgé comme une arme,
comme une flèche à mon arc, comme une pierre à ma fronde.

Mais l'heure de la vengeance tombe à pic, et je t'aime.
Corps de peau, de mousse, de lait avide et ferme.
Ah les vases de la poitrine ! Ah les yeux de l'absence !
Ah les roses du pubis ! Ah ta voix lente et triste !

Corps de femme mienne, je persisterai en ta grâce.
Ma soif, mon désir sans bornes, mon chemin indécis !
Lits de rivières obscurs où la soif éternelle continue,
et la fatigue continue, et la douleur infinie. »
Revenir en haut Aller en bas
villaperla
Messsager



Nombre de messages : 29
Localisation : France
Date d'inscription : 21/07/2005

Poètes d'Espagne Empty
MessageSujet: Re: Poètes d'Espagne   Poètes d'Espagne EmptySam 17 Sep - 14:18

Fin du vol de Juan Duch Gary

Faites-moi sous le sable des mers,
un cloître tiède
pour garder les rêves
aux après-midis de pluie et de jasmins
qui peuplent mes cheveux et mon front.
Et à côté vous poserez
l’huile qui nourrira la lampe ;
sur un feutre subtil
pour ramasser poussière et mystères
un blanc morceau de nuage abattu
et un habit empesé
avec son long bâton de voyageur.
Dans un jour de rafale et de lueur
je rentrerai de mon vol itinérant
et je trouverai réunies,
dans mon aimable réduit solitaire,
les ingrédients de la fantaisie
réveillés et groupés.
J’initierai leur mouvement
sans attaches d’éllipse planétaire ;
avec un souffle perpétuel.
Je réduirai le chemin de mes pas
à la quiétude admirable des astres.
et je vivrai la vie sans tumultes
sans peau, sans os et sans nerfs.
Juan Duch Gary http://www.poesie.net/juan2.htm
Revenir en haut Aller en bas
Cécile
Ange



Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 27/12/2004

Poètes d'Espagne Empty
MessageSujet: Re: Poètes d'Espagne   Poètes d'Espagne EmptyMer 19 Jan - 14:52

BALANCE


La nuit toujours paisible.
Le jour arrive.

La nuit morte et lointaine.
Le jour n’a plus qu’une aile.

La nuit sur miroirs plans
Et le jour sous le vent.

Federico Garcia Lorca dans Poésie II, éditions Gallimard, page 21.
Revenir en haut Aller en bas
http://l-evieramots.hautetfort.com/
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Poètes d'Espagne Empty
MessageSujet: Federico GARCIA LORCA   Poètes d'Espagne EmptyMar 18 Jan - 16:07

P L U I E

La pluie a comme un vague secret de tendresse,
Plein de résignation, de somnolence aimable.
Discrète, une musique avec elle s'éveille
Qui fait vibrer l'âme lente du paysage.

C'est un baiser d'azur que la Terre reçoit,
Le mythe primitif accompli de nouveau,
Le contact d'une terre et d'un ciel déjà froids
Dans la douceur d'un soir qui n'en finit jamais.

C'est l'aurore du fruit, la porteuse de fleurs,
La purification du saint-esprit des mers.
C'est elle qui répand la vie sur les semailles
Et dans nos coeurs le sentiment de l'inconnu.

La nostalgie terrible d'une vie perdue,
Le sentiment fatal d'être arrivé trop tard,
L'espérance inquiète d'un futur impossible,
Et l'inquiétude, soeur des douleurs de la chair.

Elle éveille l'amour dans le gris de ses rythmes.
Notre ciel intérieur s'empourpre de triomphe ;
Mais bientôt nos espoirs en tristesses se changent
A contempler sur les carreaux ses gouttes mortes.

Ses gouttes sont les yeux de l'infini qui voient
Le blanc de l'infini qui leur donna naissance.

Chaque goutte de pluie en tremblant sur la vitre
Y fait, divine, une blessure de diamant,
Poétesse de l'eau qui a vu et médite
Ce qu'ignore la foule des ruisseaux et des fleuves.

Sans orages ni vents, ô pluie silencieuse,
Douceur sereine de sonnaille et de lumière,
Pacifique bonté, la seule véritable,
Qui, amoureuse et triste, sur toute chose tombes,

Ô pluie franciscaine où chaque goutte porte
Une âme claire de fontaine et d'humble source,
Quand lentement sur la campagne tu descends,
Les roses de mon coeur à ta musique s'ouvrent.

Le psaume primitif que tu dis au silence,
Le conte mélodieux que tu dis aux ramées,
Mon coeur dans son désert le répète en pleurant
Sur les cinq lignes noires d'une portée sans clé.

J'ai la tristesse en moi de la pluie sereine,
Tristesse résignée de l'irréalisable
Je vois à l'horizon mon étoile allumée
Mais mon coeur m'interdit de courir pour la voir.

Tu mets sur le piano une douceur troublante,
Ô pluie silencieuse, ô toi qu'aiment les arbres.
Tu donnes à mon coeur les vagues résonances
Qui vibrent dans l'âme lente du paysage !

Janvier 1918 - Grenade
Livre de poèmes, 1921
Federico GARCIA LORCA
(1898-1936)

http://www.chez.com/poete/Postit_Lorca.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Poètes d'Espagne Empty
MessageSujet: Poètes d'Espagne   Poètes d'Espagne EmptyMar 18 Jan - 16:05

Federico Garcia Lorca
(1898-1936)

ELEGIE DU SILENCE

Silence, où mènes-tu
Ton cristal imprégné
De rires, de paroles
Et des sanglots de l'arbre ?
Comment effaces-tu
La rosée des chansons
Et les taches sonores
Que les lointaines vagues
Laissent sur la blancheur
Sereine de ton voile ?
Qui ferme tes blessures
Lorsque dans les campagnes
Une vieille noria
Plante sa flèche lente
Dans ton cristal immense ?
Où vas-tu si, le soir,
Te blesse l'angélus,
Si troublent ton repos
Des essaims de chansons
Et la rumeur dorée
Qui tombe sur les monts
Bleutés en sanglotant ?

La bise de l'hiver
Brise ton bleu céleste
Et la plainte muette
D'une froide fontaine
Saccage tes bosquets.
Où tu poses les mains,
Tu rencontres l'épine
Du rire ou la brûlante
Hache de la passion.
Si tu vas vers les astres,
Le concert solennel
Des oiseaux de l'éther
Détruit tout l'équilibre
De ton secret esprit.

A vouloir fuir le son,
Tu deviens son toi-même,
Spectre de l'harmonie,
Fumée de cri et plainte.
Tu viens pour nous apprendre,
Le long des nuits obscures,
La parole infinie
Sans haleine et sans lèvres.

Percé de milliers d'astres
Et gonflé de musique,
Où mènes-tu, silence,
Ta douleur surhumaine,
Douleur d'être captif
D'un tissu d'harmonie
Qui aveugle à jamais
Ta fontaine sacrée ?

Et tes ondes troublées
De pensées, tu entraînes
Aujourd'hui la poussière
Des douleurs anciennes,
L'écho de tous les cris
A jamais effacés,
Le tonnerre lointain
De l'océan, figé.

Si Jéhovah* s'endort,
Monte à son brillant trône,
Brise-lui sur le front
Le poids d'un astre mort
Pour en finir vraiment
Avec cette musique
Eternelle et ce jour
Sonore d'harmonie.
Puis retourne à la source
Où dans la nuit sans fin
Tu t'écoulais paisible
Avant que Dieu ne vînt.

Juillet 1920
Livre de poèmes
Federico GARCIA LORCA
(1898-1936)

* Symbole de l'ordre ancien, despotique et rigide

http://www.chez.com/poete/Postit_Lorca.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Contenu sponsorisé





Poètes d'Espagne Empty
MessageSujet: Re: Poètes d'Espagne   Poètes d'Espagne Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Poètes d'Espagne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poètes du Québec
» Poètes israéliens
» Poètes d'Italie
» Poètes du Liban
» Poètes de Roumanie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mots d'art & Scénarios :: Poésie & Littérature :: Poésie & poèmes à thème :: Poèmes à thèmes :: Poètes du monde-
Sauter vers: