Mots d'art & Scénarios
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Mots d'art & Scénarios

Poésie, littérature, pensées,
scripts d'art,
oeuvres de Ginette Villeneuve
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -44%
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, ...
Voir le deal
86.99 €

 

 Poèmes d'Agnes Chêne

Aller en bas 
AuteurMessage
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Poèmes d'Agnes Chêne Empty
MessageSujet: Re: Poèmes d'Agnes Chêne   Poèmes d'Agnes Chêne EmptyDim 28 Oct - 23:11

Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10
Apprendre


Apprendre
Apprendre à lire
Mot à mot
Un mot
Un pas
Pas à pas.

Apprendre à lire
A lire à travers les lignes
Le langage des signes
Oser donner
Donner sa langue au chat
Quand on ne sait pas.

Ecrire
Ecrire à la craie
Au crayon
Son identité
Sur un cahier d'éveil
Une pour tous
Et tous sous le même soleil.

Ecrire
Ecrire à voix basse
Les rêves
Les blessures
Et le temps qui passe.

Apprendre
Pour comprendre
Apprendre
A devenir
A deviner
Au rythme de l'écriture
Grandir
A repousser les murs.

© Agnès Chêne


Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Au clair...


Au clair de ta plume
Ouvre-moi ton coeur,noctambule
Jetons l'encre sur la brume
De nos rêves bredouilles.

Au clair de nos absences
Ouvre-moi ton coeur,tendre oiseleur
Ressentons le ressac du silence
Jusque dans nos veines
Qu'il barbouille notre coeur.

Faisons de nos gestes
Sans cesse renouvelés
Un imperméable duvet
Une forêt boréale
Des essences par milliers
Juste ce qu'il faut d'imparfait
Juqu'au plus que parfait
Présent du futur composé.

Que l'envie de nous
Vive
Nous enivre
Au clair de nous.
© Agnès Chêne

Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Capucine

J'ne suis qu'une jeune pousse de capucine
J'ai huit ans et la frimousse d'une clémentine
Dans ma famille le prénom a pris racine
A travers les générations.
A la cantine
Il fait rire mes copines
A la récré
On m'invite à danser.

J'ai droit au moins une fois par an:
"Capucine,tu as perdu le capuchon de ton stylo!"
"Capucine et Capucin sont dans un bateau"
On m'affabule très souvent de noms d'oiseaux
Jusqu'à entendre m'appeler "capuccino".

Au début,j'trouvais cela difficile
Maintenant,j'trouve cela plutôt rigolo
Après tout,mon prénom n'est pas courant
Plus tard,je ferai rire mes enfants.
© Agnès Chêne

Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Pomme d'amour

Pomme d'amour
J'ai le coeur en crise de foi
Le coeur au plus bas
Ce n'est pas coutume
Sans toi je m'enrhume.

Pomme d'amour
J'suis chocolat
T'es Ali sans Baba
Moi baba sans le rhum
C'est bientôt l'automne.

Pomme d'amour
J'ai le coeur mutin
Rebelle Hélène dans le pétrin
Coupons la poire en deux
Toi la pulpe
Moi les pépins
Plein les yeux.

Pomme d'amour
J'ai perdu le mot de passe
Passoire était ma mémoire
Orange amère,me suis jetée
Dans les bras de la vague
Pointe à l'envers
Pointe à l'endroit
Comme la mer,lorsqu'elle fait du tricot
J'ai emmêlé les mots sous l'eau.

Pomme d'amour
J'suis femme grenouille
Quand tout s'embrouille
© Agnès Chêne
Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Poèmes d'Agnes Chêne Empty
MessageSujet: Re: Poèmes d'Agnes Chêne   Poèmes d'Agnes Chêne EmptyLun 13 Aoû - 13:30

Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10
Trève

Effleurement d'une main
Qui essaie d'atteindre
Une autre main.

Lèvres entrouvertes
Sur un sourire
Qui crève les nuages gris.

Larmes qui pleuvent
Du bout des doigts.

Phalanges épousant
L'orange épine dorsale.

Bras tendus
Entrebaîlllés d'espèrance.

Baiser rond et galbé
Souffle léger
Qui vient se poser délicatement
Sur la nuque.

Volupté
D'une journée de treize lunes.

Agnès Chêne

Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Je, nous écorchés


Je,nous écorchés
A cueillir dans les nuages
De blancs mirages
A étreindre nos voix
Dans chaque coquillage.

Je,nous écorchés
A contempler l'horizon
Dans les galets mauves
Aussi lisses et profonds
Que le reflet rose camaïeu
Dans nos yeux.

Je,nous écorchés
A l'amour blessé.

Ô,coeur de satin
Qu'as-tu fait de ton écrin?
Quand ton égo dans la glace
Brise l'âme
Je m'en vais tout en douceur
Chercher ailleurs une place
Sur la pointe du coeur.
Agnès Chêne
Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Sous cape

J'entends le sifflement du-si-
J'entends le sifflement du -sans-
J'entends le chant du silence
Qui s'immisce
Si lentement
Dans nos vies
Comme une arme blanche.

Etre né différent
Sans abri
Sans papiers
Et après?

Un mur est tombé
D'autres s'élèvent.

Sommes-nous des pantins
Et ceux qui font les lois
De tendres magiciens
D'autrefois.

Il faudra bien se réveiller
Il faudra bien cesser
De dormir sur nos deux oreilles.
Agnès Chêne
Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Train de vie

Dans le bercement presque sensuel des boggies
Parce qu'ils croyaient écrire le mot"fin"
Nos baisers ardents qui ont suivi
Avaient le parfum du défi.

Et puis,plus tard
Ce fut le baiser de rêve
Non pas,le rêve qui s'achève
Plutôt celui qui ose ouvrir la voie
A une promesse hors de nos consciences.

Baiser à la naissance du poignet
Là où l'on sent battre la vie
Là où nos veines crient"je t'aime".

La lune est pleine

La lune est pleine
La lune déborde du ciel.

Il y a la lune
Il y a Saturne qui attend
Qui attend la belle
Dans de beaux draps blancs
Et d'argent
Hôtel du firmament.

Il y a la lune
Il y a Saturne
Il y a trois étoiles
Au ciel du lit
Du lit vers l'océan.

La lune est pleine
La lune déborde du ciel.

Déboussolée
La lune a perdu ses quartiers
Saturne
Ses anneaux
Sans quartiers
Sans anneaux
Ensemble ils feront les marées.

La lune
Saturne
La lune et Saturne.

Agnès Chêne

Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10


Mélancolie du "T"

C'était joli à l'oreille
Les orteils dans l'eau claire
D'une rivière.

C'était la tonnelle
Les rires des enfants
S'éclaboussant
Sous le soleil des figuiers.

C'était le"T"
De la tendresse à maturité.

C'était les petits déjeuners
Qui s'éternisaient
Les parties de rigolade
La musique des cascades.

En déplaise aux grammmairiens
Aux théoriciens
Quand août perd son"T"
"T" muet,six pieds sous terre
Je gagne un pied en mélancolie
Mélancolie mer Méditerranée.

Là où tu es

Là où tu es
Là où je vais
Si la lune n'existe pas
Nous en dessinerons une.

Là où tu es
Là où je vais
Je danse dans tes pas.

Là où tu es
Là où je vais
Nous portons l'amour
A bout de bras.

Agnès Chêne


Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Poèmes d'Agnes Chêne Empty
MessageSujet: Re: Poèmes d'Agnes Chêne   Poèmes d'Agnes Chêne EmptyJeu 31 Mai - 3:07

Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Troubadour

Tu chantes l'amour
Sans en avoir l'air
Troubadour,ô,mon Amour
Je t'offrirai la clef des champs
Je suis fille du vent.

J'ai tant erré
Que mes errances sont devenues
Douces pénitences
Et ma flûte de Pan
Que tu entends
Souffle le goût amer
Des années sans lumière.

Troubadour,ô mon Amour
Mes baisers velours ne sont pas que du vent
Ils ont le goût sucré d'un chant
Cultivé aux quatre saisons
Et la légèreté d'une aile de papillon.


Agnès Chêne

Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Passeurs d'espoirs

Le temps ne fait plus le temps
Le temps est sorti du cadran.

Tes bras sont l'espace
Où je me noie
Infiniment
Divinement bien
Je rejoins l'échancrure de ton coeur.

Tes mains sont le reflet
De ta mémoire
De tes pensées à l'encre noire
De tes rêves azurés
Et je me sens transportée
Par la pirogue du désir
Je t'espère à ravir.

Tels des passeurs d'espoirs
Nous sommes reliés par les mots
Deux amants
Ignorants
Ignorants les frontières
Et les décalages horaires.

Comme deux"hors-la -loi"
Devant"il est une fois"
Aimer est notre laissez-passer.

© Agnès Chêne


Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

"Jeu de paume"

Un verre de prose
Une pause sur la toile.

Un effleurement à la naissance de ton poignet
Nos bouches à quatre étoiles
Ta pomme d'Adam
Qui se rebelle
A mon jeu de paume.

Nos veines qui commencent à gonfler
Nos doigts qui s'insinuent éperdus
Sur le voile de notre peau
Comme l'écume vague et sensuelle
D'une mer en éveil.

Soudain
Le vertige
La brûlure
A l'échancrure
Des reins.

Et nos châteaux de sable
S'envolent en Espagne.

© Agnès Chêne

Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10


"Grain de beauté"

La mer a sorti ses rouleaux
Nos vies s'embobinent
Immobiles
Dans le reflet des flots.

Tu es ce magnifique grain de beauté
Sur une plage blanche
Amarré à la musique du vent
Ta main
Une étoile de mer à mille chants.

Grain de beauté
Sel de ma peau
Pigmentant ma mémoire
Ses vaisseaux
De tant d'espoirs.

Les yeux rivés
Sur nos rêves
Hors-parenthèse.


© Agnès Chêne

Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Nos voix

Comme nos voix sont en équilibre sur un fil
Nos doigts courent sur notre hémisphère
A chercher l'étincelle
Dans nos pupilles.

Ecouter,sentir,voir
C'est notre histoire
Nous rêver en silence
Entre chaque étreinte
Entre soupirs,cris
Espoir et désespoir
Comme si nous passions
D'une chanson à une autre
Sans transition.

Nous voici,dans le ventre de l'émotion
Au coeur de la musique
Qui nous porte et nous emmène
Au-delà des mots
Leurs confluents
La peur de nous perdre indéfiniment.

Et les moulins à vent
Soufflent les larmes de la terre.

© Agnès Chêne

Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Croire

Il faudra croire
Enormément
Passer à travers les paravents
Les silences et les retards.

Imaginer une histoire
Emplie de provisoire
Une musique dans laquelle on entrerait
Qui serait notre musique
Les émotions traversant nos corps
Accord de slow ou de tango
Avant de se retrouver pétrifiés
Au fond du couloir.

Il faudra cesser
De jouer
Au jeu de l'indifférence
N'être affecté par rien
Ni personne
Même si cela est mondialement à la mode.

Il faudra croire
En nous
Regarder nos mains
Notre visage
Et se dire qu'ils sont uniques
Que personne d'autre ne pourra plus aimer
Plus caresser ainsi.

Il faudra croire
En nous.
Irréversiblement croire.

© Agnès Chêne

Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Que voulez-vous?

Puisque nous cherchions
Midi à minuit
Puisque d'autres à leur porte
Avaient accroché midi
Ici,rêver est interdit
Ici,voyager,c'est rester sur le quai.

Que voulez-vous qu'on y fasse
Quand aimer grime et grimace
Quand aimer ,ça coûte
ça coûte,combien de temps.

Que voulez-vous qu'on y fasse
Quand on a un coeur d'enfant.

Depuis longtemps nous sommes devenus grands
De grands enfants
Des chercheurs de rêves
Des pétrisseurs de croissants
De lunes rousses.

Que voulez-vous qu'on y fasse
Quand l'enfance s'accroche obstinèment
Quand l'enfance se fait réserve d'eaux douces.

© Agnès Chêne

Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Poèmes d'Agnes Chêne Empty
MessageSujet: Re: Poèmes d'Agnes Chêne   Poèmes d'Agnes Chêne EmptyVen 18 Mai - 14:54

Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Baiser cerise

Goût cerise
Cerise à l'eau de vie.

Vis, baiser, vis
Ne t'enfuie pas.

Donne moi, l'envie
Donne moi, le la
Sans les si
De te frôler
De t'effleurer
De te boire jusqu'à la lie
Sans filet
Sans t'effeuiller.

Baiser, vis!
Baiser, vole!

Baiser sangsue
Baiser sensuel
Baiser cerise, ma devise
Baiser
Apprivoise ma gourmandise.

© Agnès Chêne


Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Fumnambulesque!

File,ma belle,file
File encore
Jusqu'au bout du coeur
Je sais combien les fils te sont familiers.

File,ma belle,file
De fil en aiguille
Surfile,mais ne te défile pas
Les défilés
C'est pour les honneurs
Les étincelles
Pour la fée électricité.

File,ma belle,file
Enfant déjà,tu déambulais
Sur un fil
De boucles et d'accroche-coeurs.

File,ma belle,file
La vie entre tes doigts
File la vie entre ses bras.

© Agnès Chêne


Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Ne cherche pas

A tes idées noires
J'ai ce qu'il te faut
Mercurochrome et pansements
Trop tard ou trop tôt
Nous sommes dans le même bateau.

Ne cherche pas
A cacher tes bleus
Aux yeux.
Nous prendrons le dernier omnibus
Au bal du terminus.

Nous glisserons sur le toboggan
Du temps
Et s'il nous en laisse
Nous irons dévorer le croissant
De lune
A pleines dents
Menteur ou pas
Nous croquerons l'amour en plein coeur.

Viens ce soir
Loin des boulevards
Nous avons rendez-vous
Avec nous
Venelle de la grande échelle
C'est en braille que nous écrivons
Sur nos corps, je t'aime.

© Agnès Chêne



Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Il est l'heure...


Il est l'heure
Où l'oreiller a séché
La brève échappée
Du rêve déjà oublié
Où le regard éclot
Fragile
Dans un battement de cils.

Il est l'heure
Où les lèvres se mettent à murmurer
Des messages syncopés
Rompant progressivement
Le silence de Morphée
Où les bruits et les gestent se déplient
Telles des caresses grisées de la nuit
Qui s'en vont toucher
La lumière à travers les persiennes;

Il est l'heure
Où nos bouches viennent s'engorger
Du nectar de la vie
Dans un roulement de tambour
Embrassant le petit jour;

Il est temps
De nous quitter
Pour mieux nous retrouver.

© Agnès Chêne
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Poèmes d'Agnes Chêne Empty
MessageSujet: Poèmes d'Agnes Chêne   Poèmes d'Agnes Chêne EmptyMer 9 Mai - 17:23



Poèmes d'Agnes Chêne Poeme-12

Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Absence

Quand tu n'es pas là
Je vis et respire ton absence
L'espace et ses silences
Je me noie à nouveau
Dans la tendresse de ta voix.

Ta voix est le lieu
Mystèrieux et merveilleux
Entre terre et mer
Elle m'accompagne jusqu'à mon désert
La nuit
Je m'évade dans sa poésie.

et quand je rêve de toi
Je rêve que je reviens à toi
Sur la pointe des pieds
Je rêve sur la pointe des pieds.

© Agnès Chêne


Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Contorsion

Nue
Comme une page blanche.
Il est la hanche
De la plume.

Il se cambre
Je me plie
Je me déploie
Il s'épanche.

Je suis émotions
Il est contorsions.

Quand il me froisse du bout des doigts
Je me recroqueville
Telle une ballerine
Dans les voyelles
Et les virgules
Je me glisse
Dans les coulisses
De son coeur.

Son coeur en encre majuscule.
Son coeur et ses couleurs.

Ses mains
J'absorbe ses mains de balladin
Qui de signes et de points
Rassurent le parchemin.

Je suis la mie
Avec le miel
Il est la vie
Entre les lignes
Un ciel
Au filtre d'étamines.

© Agnès Chêne



Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Non-dit

J'y ai pensé
Dans ce bal des couleurs
Dans le bruit de la rue
Des pas perdus.

J'y ai pensé
Au coeur de la nuit
Ce matin aussi
En ouvrant les volets
En tournant la clef.

J'y ai pensé si fort
Que mes mots
Telle une caresse
Viendront pousser tes murs
D'un seul murmure.

J'y ai pensé si fort
Que j'y pense encore.

© Agnès Chêne


Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Un jour... Un rêve

Dans l'oubli
Du petit matin gris
Même heure, même place
Il l'aperçoit à travers la glace
Comme un rêve qui passe
Qui passe
Dans la fumée d'un estaminet
Et l'odeur du café.

Juste à côté
Un vieil air de saxo
Vient le réveiller.
Et le voilà plongé
Dans le crissement des trains
Qui s'en vont crescendo
Un par un
Les pas chassés des voyageurs
L'écho des haut-parleurs.

Combien de temps encore
Simplement pour la voir entrer
Combien de temps encore
A L'espérer
A L'espérer
Sans cesser de rêver.

© Agnès Chêne


Poèmes d'Agnes Chêne Ligne-10

Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Contenu sponsorisé





Poèmes d'Agnes Chêne Empty
MessageSujet: Re: Poèmes d'Agnes Chêne   Poèmes d'Agnes Chêne Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Poèmes d'Agnes Chêne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A l'ombre du vieux chêne
» Le Chêne parlant : George Sand
» Poèmes
» Poèmes de Tunisie
» Poèmes de RolandeB.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mots d'art & Scénarios :: Poésie & Littérature :: Poésie & poèmes à thème :: Poèmes à thèmes :: Poètes du monde-
Sauter vers: