Mots d'art & Scénarios
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Mots d'art & Scénarios

Poésie, littérature, pensées,
scripts d'art,
oeuvres de Ginette Villeneuve
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Display Pokémon japonaise Terastal Festival Ex : où la ...
Voir le deal

 

 LA VILLE

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Casanova
100 messages
Casanova


Nombre de messages : 515
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 22/03/2005

LA VILLE Empty
MessageSujet: LA VILLE   LA VILLE EmptySam 2 Avr - 5:19

LA VILLE

Des immeubles aux dessous alléchants et luxueux,
Aux étages les pigeons y ont fait leur chez eux !
Un temps y ont vécus des familles
Tout maintenant tombe en charpie.
Tout est d’un gris permanent
L’air est presque malodorant.
Saoulé par les « couleurs » de la cohue
De toutes ces races tombées des nues !
Pour peu on se croirait à l’étranger.
Même les étrangers doivent se sentir… à l’étranger !
Toxicomanes ou autres, quémandent à tous coins de rue,
Même si tu donnes….gare à la lame pointue !
En tout lieu des enmafiosés qui certes ne doivent pas trop bosser,
Ne font que les culs mater…pour peu être les faire travailler !
De trop frais « officiers » de police
Arrogantent devant celle qui savent par ou elle pisent.
La nuit tous les chats sont gris…
Mais les voleurs eux sont rarement pris !
Sur la place « arrêt de bus »des caïds à l’acné florissant
Se donnent, avant d’aller retrouver…maman.
N’oublions, l’incessant balai des transports publics
Qui se priorisent de façon kamikazique.
Bien des vitrines qui tant nous ont fait rêver
Se sont mutées en éphémères boutiques à bon marché.
Magasins fermés, commerces à remettre.
Alarmes et cameras à toutes les fenêtres.
Le charme d’entant a été détruit
Moult bâtiments ne cessent d’être construit.
Des taudis à la limite de l’insalubrité
Sont pourtant habités.
Ça et là des poubelles abandonnées
La ville est devenue un vrai dépotoir.
Et tous cela c’est pendant la journée !
Il ne doit faire bon se promener le soir
SI tu devais te faire agresser !
Fais gaffe de ne te faire arrêter pour ….pour avoir eu LA BONNE NATIONALITE !
Revenir en haut Aller en bas
http://focaccia.skyblog.com
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

LA VILLE Empty
MessageSujet: Re: LA VILLE   LA VILLE EmptyDim 3 Avr - 0:46

sur le même thème :

Pour une fois qu’elle chante et des fois qu’elle danse,
Pour une fois que ses portes s’ouvrent vers l’extérieur,
Tu la voudrais bouclée de l’intérieur - Ta ville !

Pour protéger ses habitants, d’un genre mauvais aux travers humiliants,
De l’agression permanente d’une vile entité de mutants,
Qui arrive d’un pays comme d’un triste tribunal.

Parce que tu as maintenant la parole, tu voudrais te taire,
Reposer sous le mot et enterrer ta ville parnassienne,
Et contempler le monde, par la claire-voie de sa persienne.

Et alors vivre le rapport humain, à l’aide de faire-parts et d’écrans,
N’être à l’autre attaché que par le contrat de la tête baissée.
Enrageant ton chien pour qu’il soit la propriété de la garde.

Et ta douceur tu la regardes avec la honte et la réserve pour le prétexte.
Et ton bonheur tu le tiens dans ton vît, l’usant d’orgasmes sinon de frustration.
Et ta chaleur tu la stockes, dans des conserves à la date d’une froide passion.

L’ange qui s’est tant pâmé sur le berceau de tes aînés,
Crois-tu qu’il jure pareil dans les assises de ces hommes,
Le crois-tu rendu à la solde de zouaves dont le cœur n’est qu’une borne ?

Dors-tu mieux maintenant que ta porte se referme sur ton sort ?
Ne laisseras-tu rentrer les derniers navires dans ton port ?
Leurs cales tout emplies du péril dont l’esprit était le trésor !

Tu n’es pas seul au siècle à prétendre la légende humaine,
Que feront les autres s’ils n’ont plus ton auberge au ciel de leur quête ?
Pour abreuver leurs chevaux et reposer une nuit leur miracle sous tes pénates.

Ouvre ta ville à l’incroyable revenu, des gardiens aux ailes infatigables
Filtrerons dans les regards, les désirs d’or, les ambitions de sang,
Et fermement retenus à la majesté céleste, laisseront passer les âmes de la justesse.

http://www.lipsheim.org/poesie/greg_h_ouvre_ta_ville.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
 
LA VILLE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sur les toits de la ville
» Québec ma ville
» LES 400 ANS DE LA VILLE DE QUÉBEC
» La ville morte. (26 mai 1944)
» Diaporama nouveau; ta ville natale?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mots d'art & Scénarios :: Oeuvres et graphisme des membres :: Casanova-
Sauter vers: