Mots d'art & Scénarios
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Mots d'art & Scénarios

Poésie, littérature, pensées,
scripts d'art,
oeuvres de Ginette Villeneuve
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
BODUM Bistro Set : Théière filtre 1 L + 2 gobelets double paroi en ...
19.99 € 39.90 €
Voir le deal

 

 Nos politicos

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Casanova
100 messages
Casanova


Nombre de messages : 515
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 22/03/2005

Nos politicos Empty
MessageSujet: Nos politicos   Nos politicos EmptyJeu 31 Mar - 17:28

NOS POLITICOS

Des êtres jusque là inconnus,
Qui s’arrogantent une fois qu’ils sont élus.
Se prétendent membres du gouvernement
Ils sont pourtant bien incompétents !
Ils embellissent verbes et prépositions
Pour amplifier notre incompréhension.
Donnez leur un dossier, en bien pire, ils vont l’arranger !
Malgré qu’ils aient fautés
Ils ne se retrouvent le cul par terre…
Ils changent juste de fonctions tout en conservant le même salaire !
Leurs successeurs vont TOUT solutionner…
Les taxes ils vont tout simplement augmenter.
« Il n’y a qu’à presser le citron…
De toute manière TOUS se taisent comme des poltrons ! »
Quelle que soit la couleur arborée
Tous deviennent larron à l’occasion, donnée !
Cela va de souper en buffet, n’omettons les somptueuxes réceptions !
QUI de tous cela, et sans y être convié, règlera l’addition ?
Le joug et les emprises dictatoriales sont amèrement critiqués…
Tyrannie et politique d’aujourd’hui semblent se miroiter !
Chaque jour est une excuse pour une nouvelle « crise »
Une nouvelle dîme imposer à toute excuses est de mise.
Les peuples par leurs dirigeants, sont aujourd’hui à nouveau gazés !
Par les impôts, le « cyclone B » a été remplacé.
Plus il y a de ministres,
Plus il y a de sinistres.
Si la respiration on pouvait leur ôter…
D’autres seraient inventés pour les remplacer.
Et à chaque fois répéter le même couplet
Parce qu’a lui ou un autre le gouvernement ne plait.
Solution ne serait-elle de TOUT détruire
Sans avoir a pensé à reconstruire….. ?
Alors continuons à être considéré comme des CONS
Par ceux-là même que NOUS ….Elisons !

grimace
Revenir en haut Aller en bas
http://focaccia.skyblog.com
Gi
Rang: Administrateur



Nombre de messages : 14618
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

Nos politicos Empty
MessageSujet: Re: Nos politicos   Nos politicos EmptySam 2 Avr - 2:01

Merci Casanova

en échange pour te dire merci.

La Chanson du Mal-aimé (Guillaume Apollinaire).
à Paul Léautaud.

Et je chantais cette romance
En 1903 sans savoir
Que mon amour à la semblance
Du beau Phénix s'il meurt un soir
Le matin voit sa renaissance.

Un soir de demi-brume à Londres
Un voyou qui ressemblait à
Mon amour vint à ma rencontre
Et le regard qu'il me jeta
Me fit baisser les yeux de honte

Je suivis ce mauvais garçon
Qui sifflotait mains dans les poches
Nous semblions entre les maisons
Onde ouverte de la Mer Rouge
Lui les Hébreux moi Pharaon

Oue tombent ces vagues de briques
Si tu ne fus pas bien aimée
Je suis le souverain d'Égypte
Sa soeur-épouse son armée
Si tu n'es pas l'amour unique

Au tournant d'une rue brûlant
De tous les feux de ses façades
Plaies du brouillard sanguinolent
Où se lamentaient les façades
Une femme lui ressemblant

C'était son regard d'inhumaine
La cicatrice à son cou nu
Sortit saoule d'une taverne
Au moment où je reconnus
La fausseté de l'amour même

Lorsqu'il fut de retour enfin
Dans sa patrie le sage Ulysse
Son vieux chien de lui se souvint
Près d'un tapis de haute lisse
Sa femme attendait qu'il revînt

L'époux royal de Sacontale
Las de vaincre se réjouit
Quand il la retrouva plus pâle
D'attente et d'amour yeux pâlis
Caressant sa gazelle mâle

J'ai pensé à ces rois heureux
Lorsque le faux amour et celle
Dont je suis encore amoureux
Heurtant leurs ombres infidèles
Me rendirent si malheureux

Regrets sur quoi l'enfer se fonde
Qu'un ciel d'oubli s'ouvre à mes voeux
Pour son baiser les rois du monde
Seraient morts les pauvres fameux
Pour elle eussent vendu leur ombre

J'ai hiverné dans mon passé
Revienne le soleil de Pâques
Pour chauffer un coeur plus glacé
Que les quarante de Sébaste
Moins que ma vie martyrisés

Mon beau navire ô ma mémoire
Avons-nous assez navigué
Dans une onde mauvaise à boire
Avons-nous assez divagué
De la belle aube au triste soir

Adieu faux amour confondu
Avec la femme qui s'éloigne
Avec celle que j'ai perdue
L'année dernière en Allemagne
Et que je ne reverrai plus

Voie lactée ô soeur lumineuse
Des blancs ruisseaux de Chanaan
Et des corps blancs des amoureuses
Nageurs morts suivrons-nous d'ahan
Ton cours vers d'autres nébuleuses

Je me souviens d'une autre année
C'était l'aube d'un jour d'avril
J'ai chanté ma joie bien-aimée
Chanté l'amour à voix virile
Au moment d'amour de l'année
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
 
Nos politicos
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mots d'art & Scénarios :: Oeuvres et graphisme des membres :: Casanova-
Sauter vers: