Mots d'art & Scénarios

Poésie, littérature, pensées,
scripts d'art,
oeuvres de Ginette Villeneuve
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La chanson de la Mal-Aimée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guy Rancourt
100 messages
avatar

Nombre de messages : 747
Age : 69
Localisation : Le Bic (Québec)
Date d'inscription : 28/12/2004

MessageSujet: La chanson de la Mal-Aimée   Lun 22 Mar - 12:47

La chanson de la Mal-Aimée
À Guillaume Apollinaire

Plus belle et plus lumineuse que mil soleils
Une longue crinière drape ses épaules comme mil fougères
Rose-Aimée se promène dans les allées du parc
Et toutes les têtes se tournent vers elle
L’éblouissante dame sobrement vêtue…
Tous ses charmes resplendissent et jaillissent hors d’elle
Semant moult émois et palpitations dans nos jeunes cœurs
Qui ont la joie et le bonheur de croquer du regard
Le passage de la belle Rose-Aimée…

Toute en grâce et en liberté, la belle Rose-Aimée
Poursuit sa route sans se soucier des regards posés sur elle
Elle apparaît pour le vertueux
Femme de rêve et d’élégance
Sœur jumelle de la Vierge Marie…
Mais pour le vicieux et le pervers
La divine dame offre un festin à leurs dépravations débridées…
Comme elle est magnifique cette créature
Plus proche des anges et des fées que celle des humains !
Comme elle respire et expire la félicité et la joie de vivre !

Puis vint le bel étranger Napolitain
Bien vêtu de la tête aux pieds…
Séducteur invétéré plein de faconde
Habile courtisan et expert ès flagorneries…
La belle Rose-Aimée si pure et si innocente
Se laisse approcher lentement
Se laisse apprivoiser graduellement
À coups de « Ti amo assai bella donna ! »
À coups de « Te quiero mucho linda mujer ! »
À coups de « I Love You so much sweet Lady ! »
À coups de « Je t’aime follement belle demoiselle ! »
Comment résister devant tout cet arsenal de mots doux ?
Comment ne pas fléchir devant pareilles gâteries et attentions ?
Comment ne pas céder devant toute cette avalanche de compliments ?
De boniments ?
De bons moments passés en compagnie d’un maître cajoleur ?
D’un voleur de cœur ?

La belle Rose-Aimée flotte dans l’allégresse…
Toutes les promesses d’une vie heureuse
Et idylliques se déroule à ses pieds
En tapis écarlate prêt pour son couronnement…
Elle s’imagine déjà Sa Majesté Rose-Aimée Première
Fraîche et éclatante comme une rose trémière !
Monte Carlo, Florence et Venise
Pour leur lune de miel
Rêve-t-elle…

Et bing ! Et bang !
Est-ce la foudre qui frappe dans l’orage qui gronde ?
Et bing ! Et bang !
Son coup de foudre s’effrite et s’effondre…
La réalité lui assène deux baffes en plein visage…
Le beau Napolitain aux mil merveilles
A bel et bien disparu dans la brume
Laissant sa jolie fiancée seule et pantelante
Dans la tourmente et le brouillard…
Pourtant la belle Rose-Aimée lui a tout donné :
Sa jeunesse, sa beauté et sa vertu !
Qu’a-t-elle reçu en échange ?
Un gros rien comme ses rêves brisés
Un coup de dague en pleine poitrine
Un coup de massue sur la caboche !
Que faire devant tant de perfidie ?
Crier, hurler et vomir son chagrin ?
Pleurer, maudire et cracher tout ce fiel ?
Se fondre, se morfondre et dégobiller cette fiole de vitriol ?
Se laisser mourir de cette blessure d’amour ?
Oublier ?
Oh que non !
Comment effacer et réparer pareilles offenses ?
Comme guérir cette plaie purulente qui infecte tout son être ?
Comment espérer aimer à nouveau après une telle tromperie ?
Comment réapprendre à vivre après une si cruelle épreuve ?
Comment rêver d’être heureuse après tant de méchanceté ?

La belle Rose-Aimée est là seule dans sa chambre…
Son corps repose inerte et froid sur son lit fleuri…
Elle est vêtue de sa longue robe blanche de mariée…
Entre ses doigts croisés et repliés sur sa poitrine
Elle tient un petit bouquet de violettes
Sa tête est couronnée d’une tresse de marguerites
A-t-elle récité une dernière fois
Avant de s’éteindre à jamais la comptine enfantine
Récitée tant et tant de fois :
« Je me marie », « Je ne me marie pas » ?
On ne le saura jamais…

La belle Rose-Aimée s’est tue pour toujours…
Les gens de son village pleurent son départ…
Ils disent tout bas et à voix brisée :
« Rose-Aimée est morte d’avoir trop aimé ! »
Mais meurt-on d’amour encore de nos jours ?
Je ne pourrais pas vous le dire
Moi qui n’ai connu comme unique amour
La belle Rose-Aimée qui dort maintenant pour toujours…
Dans le petit cimetière de son village en Auvergne…
Cet été moi jeune troubadour qui l’ai connue depuis sa tendre enfance
Je suis passé par là pour aller m’y recueillir seul près de sa tombe
Pour mieux y pleurer ma peine
J’y ai déposé un bouquet de violettes et de roses
Avec ces mots épinglés sur une tige de marguerites :
« À ma Rose-Aimée bien-aimée
Sache que je t’ai toujours aimée
Toi la Perle de mon enfance
Et le sel de mes espérances !
Toi ma Rose-Aimée bien-aimée
Le secret et la clef de toutes mes errances
Sache que je t’aimerai toujours ! »
Revenir en haut Aller en bas
Guy Rancourt
100 messages
avatar

Nombre de messages : 747
Age : 69
Localisation : Le Bic (Québec)
Date d'inscription : 28/12/2004

MessageSujet: Re: La chanson de la Mal-Aimée   Lun 22 Mar - 13:21

Ce poème est mon 500e en quarante ans d'écriture.
Mais un fait à souligner : 300 des 500 poèmes ont été composés depuis ma retraite de l'enseignement en août 2005.
Bien sûr, le poème d'Apollinaire est très différent, mais le titre de mon poème réfère nécessairement à son célèbre poème. Le voici donc...
Vous allez être en mesure de comparer ces deux longues ballades amoureuses ! (rires)

La chanson du Mal-Aimé de Guillaume Apollinaire

Un soir de demi-brume à Londres
Un voyou qui ressemblait à
Mon amour vint à ma rencontre
Et le regard qu'il me jeta
Me fit baisser les yeux de honte

Je suivis ce mauvais garçon
Qui sifflotait mains dans les poches
Nous semblions entre les maisons
Onde ouverte de la mer Rouge
Lui les Hébreux moi Pharaon

Que tombent ces vagues de briques
Si tu ne fus pas bien aimée
Je suis le souverain d'Egypte
Sa soeur-épouse son armée
Si tu n'es pas l'amour unique

Au tournant d'une rue brûlant
De tous les feux de ses façades
Plaies du brouillard sanguinolent
Où se lamentaient les façades
Une femme lui ressemblant

C'était son regard d'inhumaine
La cicatrice à son cou nu
Sortit saoule d'une taverne
Au moment où je reconnus
La fausseté de l'amour même

Lorsqu'il fut de retour enfin
Dans sa patrie le sage Ulysse
Son vieux chien de lui se souvint
Près d'un tapis de haute lisse
Sa femme attendait qu'il revînt

L'époux royal de Sacontale
Las de vaincre se réjouit
Quand il la retrouva plus pâle
D'attente et d'amour yeux pâlis
Caressant sa gazelle mâle

J'ai pensé à ces rois heureux
Lorsque le faux amour et celle
Dont je suis encor amoureux
Heurtant leurs ombres infidèles
Me rendirent si malheureux

Regrets sur quoi l'enfer se fonde
Qu'un ciel d'oubli s'ouvre à mes voeux
Pour son baiser les rois du monde
Seraient morts les pauvres fameux
Pour elle eussent vendu leur ombre

J'ai hiverné dans mon passé
Revienne le soleil de Pâques
Pour chauffer un coeur plus glacé
Que les quarante de Sébaste
Moins que ma vie martyrisés

Mon beau navire ô ma mémoire
Avons-nous assez navigué
Dans une onde mauvaise à boire
Avons-nous assez divagué
De la belle aube au triste soir

Adieu faux amour confondu
Avec la femme qui s'éloigne
Avec celle que j'ai perdue
L'année dernière en Allemagne
Et que je ne reverrai plus

Voie lactée ô soeur lumineuse
Des blancs ruisseaux de Chanaan
Et des corps blancs des amoureuses
Nageurs morts suivrons-nous d'ahan
Ton cours vers d'autres nébuleuses

Je me souviens d'une autre année
C'était l'aube d'un jour d'avril
J'ai chanté ma joie bien-aimée
Chanté l'amour à voix virile
Au moment d'amour de l'année

(Guillaume Apollinaire, in Alcools, 1913)
Revenir en haut Aller en bas
Gi
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 13131
Localisation : Terrebonne, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: La chanson de la Mal-Aimée   Lun 22 Mar - 17:00

Guy

si tu savais comme je suis ravie de te retrouver...

Tu es un poète prolifique et tellement talentueux
et c'est un honneur que tu viennes «présenter tes
textes sur Mots d'art et Scénarios. On se connaît
depuis longtemps...

Je publierai ton texte dans mon bulletin Je t'aime de demain, mardi.


Merci,

Gi

_________________
...


http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
ou ici :
http://ginette-villeneuve.qc.ca/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Guy Rancourt
100 messages
avatar

Nombre de messages : 747
Age : 69
Localisation : Le Bic (Québec)
Date d'inscription : 28/12/2004

MessageSujet: Re: La chanson de la Mal-Aimée   Lun 22 Mar - 19:44

Merci Ginette !
Depuis plusieurs mois, j'ai repris mes recherches sur mon site de Sabine Sicaud : (une importante mise à jour en novembre, plus d'une trentaine d'ajouts et 3 nouveaux textes inédits en février)
http://www.sabinesicaud.com/
et j'ai ajouté quelques autres poètes : Louise de Vilmorin, Rosemonde Gérard, Edmond Rostand, le poète surtout, et non pas, le dramatuge et Cécile sauvage...
Peu de temps pour visiter les sites de poésie... (rires)
Bye et bon printemps !
Revenir en haut Aller en bas
Gi
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 13131
Localisation : Terrebonne, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: La chanson de la Mal-Aimée   Lun 22 Mar - 21:18

Guy
ton site est très beau et bien fignolé,
l'image qui orne le haut de sa page
me plaît énormément...

Tu as accompli beaucoup de boulot,
tu dois être fier...

Gi

_________________
...


http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
ou ici :
http://ginette-villeneuve.qc.ca/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Guy Rancourt
100 messages
avatar

Nombre de messages : 747
Age : 69
Localisation : Le Bic (Québec)
Date d'inscription : 28/12/2004

MessageSujet: Re: La chanson de la Mal-Aimée   Lun 22 Mar - 21:44

Merci Ginette !
Heureusement que je n'étais pas seul dans cette folle aventure qui a demandé près de quatre années de recherches. Une demi-douzaine de collaborateurs m'ont fortement épaulé et Anne Brunelle, en particulier !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chanson de la Mal-Aimée   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chanson de la Mal-Aimée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» alors que l'on s'est tant aimé - Serge LAMA (nouvelle chanson)
» La chanson qui vous donne envie de vous jetter contre un mur!
» Recherche d'une chanson
» Coin des adorateurs
» ougrey,sraing,chmepe.la chanson du terroir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mots d'art & Scénarios :: Poésie & Littérature :: Poésie & poèmes à thème-
Sauter vers: