Mots d'art & Scénarios

Poésie, littérature, pensées,
scripts d'art,
oeuvres de Ginette Villeneuve
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Notre plus belle journée de vacances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
José Chanly
100 messages


Nombre de messages : 1617
Localisation : Fosses-la-Ville
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: Notre plus belle journée de vacances   Sam 1 Mar - 7:39

L'ALBUM de famille (62)


Nadine au château d'If avec, à l'arrière-plan, Marseille.

http://massuin.skyrock.com/

NOTRE PLUS BELLE JOURNÉE DE VACANCES


A 9h00, ce 11 août 2004, nous quittons Montélimar en croyant nous rendre à Arles, puis en Camargue. En chemin, je lis : Marseille 110 km.

- Nadine, si on s'y rendait?
- D'accord...

11h30 : arrivée à Marseille et direction du vieux port cher à Marcel Pagnol : facile d'accès. Parking sous-terrain de l'hôtel de ville (5e étage : -5).

Sur les quais, nous observons l'église Notre-Dame de la Garde qui surplombe la ville. Nous nous rendons de l'autre côté du vieux port en empruntant le ferry-boat appelé César.

Comment ne pas rappeler ce dialogue né sur ces rives grâce à Pagnol ?

César, à Panisse :
- Tu te rends compte comme c'est humiliant ce que tu fais là? Tu me surveilles comme un tricheur. Réellement, ce n'est pas bien de ta part. Non, ce n'est pas bien.

Panisse, presque ému :
- Allons, César, je t'ai fait de la peine?

César : - Quand tu me parles sur ce ton, quand tu m'espinches comme si j'étais un scélérat, eh bien, tu me fends le coeur.

Panisse : - Allons, César...

César : - Oui, tu me fends le coeur. Pas vrai, Escartefigue? Il nous fend le coeur.

Escartefigue, ravi :
- Très bien.

Il jette une carte sur le tapis. Panisse la regarde, regarde César, puis se lève brusquement, plein de fureur.

Quittons ces joueurs de cartes pour accoster de l'autre côté afin de longer les restaurants à la recherche d'un menu qui nous convienne. Nous choisissons la cuisine italienne, à deux pas du quai : spaghettis à la napolitaine que j'accompagne d'un pichet (Chianti).

A table, je consulte le "Guide vert - Provence - Michelin" et lis qu'on peut se rendre au château d'If et sur une autre île du Frioul : quelle aubaine!

A 13h30, nous embarquons! Un voyage féerique à partir de la rade de Marseille jusqu'à ce château situé à deux kilomètres des rives phocéennes. Visite des cachots où séjournèrent des hommes célèbres tels Mirabeau et l'abbé Faria. Nous étions en somme sur les pas d'Alexandre Dumas en repérage, par forte houle, afin de préparer son fameux roman "Le comte de Monte-Cristo". Rappelons que c'est François Ier qui fut à la base de ce projet : bâtir un château pour défendre la rade de Marseille.

Quelle mer bleue! Quel admirable soleil! Quelle nature! Si je devais choisir une contrée où vivre mes dernières années, ce serait la Provence. Précisons : la région de Fontvieille afin de converser avec Alphonse Daudet et relire ensemble son sublime conte "Les vieux", car nous ferions alors partie de leur confrérie. Nous nous réunirions, les jours de fête, en compagnie de Marcel Pagnol et de nos enfants et petits-enfants respectifs, histoire de ne pas oublier qu'en plus de nos oeuvres réciproques subsisteront ces êtres jeunes qui vaincront, par leur présence, notre inéluctable disparition. Sniffons ensemble...

Attention : je ne parle pas de partager la drogue, mais le chagrin. Du château, nous reprenons le bateau en direction de l' île du Frioul la plus proche. Visite d'une calanque où de nombreux baigneurs se prélassent dans une eau tiède. Dégustation d'une dame blanche avant le retour en ville, entre un ciel bleu et une mer tout aussi magnifique. Merveilleux!

Avant le retour, nous visitons un vieux quartier haut perché de Marseille - le Panier. Heureux de notre séjour, nous reprenons la voiture et nous sortons du parking non sans difficulté, car nous tournions en rond à la manière de Raymond Devos dans l'un de ses sketches les plus savoureux, Sens Interdits :

- Mais dis-moi, laitier, ton lait va tourner!
- T'en fais pas, je fais mon beurre, répond celui qui tourne et tourne indéfiniment.

Dommage qu'il faille conclure : à 18 h 30, Montélimar nous proposait ses nougats.

José Chanly
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Gi
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 13147
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: Notre plus belle journée de vacances   Dim 2 Mar - 0:02

José

Très jolie histoire de vacances. Dans ton image on a l'impression que la neige est présente mais si on regarde attentivement on voit bien que c'est une illusion.
Merci et bon dimanche.

Gi
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
José Chanly
100 messages


Nombre de messages : 1617
Localisation : Fosses-la-Ville
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: Re: Notre plus belle journée de vacances   Lun 3 Mar - 17:59

Gi : - Très jolie histoire de vacances.

José : - Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Notre plus belle journée de vacances   

Revenir en haut Aller en bas
 
Notre plus belle journée de vacances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» WOW! Quelle belle journée
» partage d'une belle journée,,
» Quel belle journée!!!
» bonjour, salutation, au plaisir, charmant, belle journée, que de beau...
» Une belle journée d'anniversaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mots d'art & Scénarios :: Poésie & Littérature :: Textes en prose, contes, nouvelles, essais, etc..-
Sauter vers: