Mots d'art & Scénarios

Poésie, littérature, pensées,
scripts d'art,
oeuvres de Ginette Villeneuve
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gilles Jodoin par Maryvonne Griat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gi
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 13145
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Gilles Jodoin par Maryvonne Griat   Dim 14 Oct - 13:46




Gilles Jodoin



Certains êtres consacrent leur vie à s’occuper de celle, moins favorisée, des gens que l’on appelle « les autres ». Gilles Jodoin fait partie de cette catégorie d’hommes. Né le 29 janvier 1952 à St-Marc-sur-Richelieu, il en garde une nostalgie bien compréhensible quand on connaît ce charmant village, niché aux abords de la rivière Richelieu. Beaucoup de touristes sont attirés par les beautés de St-Marc et ses auberges champêtres réputées. Pensons à L’Hostellerie des Trois-Tilleuls qui est l’un des cinq établissements québécois de luxe à se retrouver parmi les 377 Relais et Châteaux à travers le monde.

D’abord infirmier, Gilles Jodoin sait déjà qu’il veut prendre soin des êtres souffrants, il devient éducateur spécialisé en toxicomanie et itinérance. Dans ce milieu, il approche une détresse et une misère indescriptibles… Homme de terrain avant tout, il apprend son « vrai » métier dans la rue auprès des plus démunis et mal-aimés de notre société, là où il sait qu’il peut servir le mieux. Il a choisi de suivre le modèle de l’Homme-Cheval, cet homme de légende pour qui tout était magie et magique! Gilles aime s’amuser, « faire le fou » comme il dit et, ce, plus souvent qu’à son tour!

Gilles Jodoin est père de quatre enfants, deux filles, deux garçons, et grand-père de deux petits-enfants qu’il adore. Séparé depuis dix ans, il partage maintenant sa vie avec une femme depuis un an. Parcimonieux quant au récit de son enfance, il dit qu’il y a eu du plaisir, de la peine et le p’tit Jésus partout!

Bien qu’il habite à Montréal, Gilles Jodoin rêve de retourner un jour à la campagne. « Je ne veux pas mourir ici, il y a trop d’humains et trop de ciment! » rétorque-t-il avec une nostalgie palpable. Parce qu’il est un amoureux des beautés de la nature, des réalités simples et vraies, la ville ne lui apportera jamais le calme et la plénitude des balades en forêt avec son chien.

De nature ni positive ni négative, la vie lui apparait comme « un grand jardin où il faut toujours se pencher pour arracher les mauvaises herbes. » Auteur-compositeur-interprète passionné, Gilles Jodoin compose beaucoup, et souvent jusqu’aux petites heures du matin. Il vient de terminer l’enregistrement de son troisième CD Le cerf-volant,où l’on découvre avec bonheur une musique superbe, une voix vibrante ou douce et de beaux textes où filtrent lumière, humour et espoir. Un quatrième CD est en cours d’écriture, qui sera, je le parie, encore plus beau, comme si cela était possible... Il a également un roman à son actif Les calepins de l’étranger, un livre en quête d’éditeur. Gilles me confie que la concrétisation de son rêve d’être publié sera le plus magnifique cadeau de sa vie. Je suis persuadée que ce roman trouvera « son » éditeur, puisque ce premier roman est poignant, original et bien écrit !

Ses artistes préférés sont : Beethoven, Vivaldi, Francis Cabrel.

Outre ses créations musicales et littéraires, Gilles Jodoin a fondé la chorale « Les voix de l’eau », puis une association pour de l’aide communautaire en Montérégie. Cofondateur du Comité de Pastorale de St-Marc-sur-Richelieu, il a aussi participé à des concours de composition de chansons. Il a rédigé de nombreux articles sur son travail : toxicomanie et itinérance. Ses loisirs et ses passions sont la musique, l’écriture, la gastronomie, la bière, les randonnées pédestres.

L’engagement ou « combat » de Gilles Jodoin est sans équivoque : depuis de longues années, il se bat contre « le tiers-monde » de Montréal, et pour que s’établisse enfin une véritable justice sociale pour les démunis — quels qu’ils soient! Voilà un souhait on ne peut plus limpide.


Sa citation préférée : Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.
(Lavoisier)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
 
Gilles Jodoin par Maryvonne Griat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Paris, Gilles] Autobiographie d'une courgette
» La Dernière Prophétie de Gilles Chaillet
» Gilles Valdès
» [Leroy, Gilles] Zola Jackson
» Gilles : un nouveau à Manage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mots d'art & Scénarios :: Poésie & Littérature :: Textes en prose, contes, nouvelles, essais, etc.. :: Chroniques d'art-
Sauter vers: