Mots d'art & Scénarios

Poésie, littérature, pensées,
scripts d'art,
oeuvres de Ginette Villeneuve
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dialogue d'adverbes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
késaco
100 messages
avatar

Nombre de messages : 592
Age : 69
Localisation : Landes
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: Dialogue d'adverbes   Jeu 15 Fév - 15:13

ENCORE: QUELQU'UN ? ouh ouh ! ...C'est ENCORE !... T'es là ?... Oh Oh y'a personne ?

PERSONNE : Si si, voilà voilà, je suis là... je vous ouvre !.... Bonjour...

ENCORE : Mais vous n'êtes pas QUELQU'UN ! Oh excusez-moi, je me suis trompé.

PERSONNE : Non, non, vous êtes bien chez QUELQU'UN ... mais vous ne trouverez que PERSONNE, pour vous servir !

ENCORE : Enchanté vraiment, moi c'est ENCORE !

PERSONNE : ENCORE ! Enfin ! Très enchanté également de vous connaître. Vous pouvez attendre QUELQU'UN si vous voulez...

ENCORE : Oh, je ne sais pas si...

PERSONNE : Mais si, mais si, entrez, ENCORE. QUELQU'UN n'a pas lu mon message avant d'aller voir chez AILLEURS si j' y étais. Il ne va pas tarder... Alors comme cela, c'est vous ENCORE ?

ENCORE : Exactement. Et je suis un ami de TOUJOURS . Cest un ami commun. C'est comme ça que nous nous sommes connus avec QUELQU'UN.

PERSONNE : Oui, je sais. Il me parle toujours de vous deux, ENCORE et TOUJOURS, ses deux collègues... Maintenant, cher PERSONNE, que vous êtes enfin là, vous allez pouvoir m'expliquer à quoi vous travaillez justement et ce que vous faites réellement.

ENCORE: Comme TOUT LE MONDE.

PERSONNE:Jamais entendu parler.

ENCORE: C'est normal c'est le petit nouveau.

PERSONNE : Ah bon ? Et comment est-il ?

ENCORE : Oh vous savez, comme un monsieur tout le monde. Il remplace NULLE PART qui a pris sa retraite.

PERSONNE : Tout ça ne me dit pas, cher PERSONNE ce que vous faites, vous, TOUJOURS et TOUT le MONDE, donc, avec QUELQU'UN.

ENCORE : Du classement. C'est JAMAIS qui en eu l'idée... C'est le patron depuis peu. Il veut monter un spectacle pronomino-adverbial. Alors il nous a dit : vous gardez, vous classez... Ça peut toujours servir !

PERSONNE : Ah d'accord ! Je comprends mieux pourquoi QUELQU'UN vous a tous invités.

ENCORE : Oui. Et SOUVENT doit venir pour savoir si ça peut se faire encore...

PERSONNE : SOUVENT ? Le grand producteur ?

ENCORE : Lui-même ! En personne, PERSONNE, effectivement. Il veut que nous rassemblions les prétendants. C'est pour ça que je suis venu à la réunion et que je cherche QUELQU'UN... Oh mais je crois qu'on a sonné... Ça doit être QUELQU'UN !

PERSONNE : Non. Lui, il a la clé. C'est que nous voulons nous marier et nous faisons un essai de vie commune.

ENCORE : Excellente idée assurément ! PERSONNE et QUELQU'UN. Et puis, sans vouloir vous flatter outre mesure, vous formez un beau couple !

PERSONNE : Merci... Ah oui, c'est vrai... y'a quelqu'un....Excusez-moi un instant... Tiens, quelle surprise ! Comment ça va mon p'tit MIEUX ? Ça fait longtemps qu'on ne vous a pas vu... Venez, je vais vous présenter... ENCORE... MIEUX...

MIEUX : Ravi.

ENCORE : C'est moi.

MIEUX : Vous connaissez QUELQU'UN ? Vous êtes de la compagnie des adverbes ?

ENCORE : Nous travaillons ensemble l'élocution, les pronoms nous et les locutions.... Et vous ?

MIEUX : C'est par PERSONNE que j'ai connu QUELQU'UN. Lequel m'a invité. Alors, je suis évidemment venu.

ENCORE : Oui, oui, je sais, en tant que superlatif. BIEN viendra aussi peut-être... Ah tiens, il me semble que j'entends la porte...

PERSONNE : Voilà QUELQU'UN !...

ENCORE : Ils vont bien ensemble ces deux-là ne croyez-vous point ? Pourtant dans le quartier ça a jasé. Pensez : PERSONNE se met en ménage avec QUELQU'UN !

MIEUX : Mieux vaut qu'ils se moquent des cancans, croyez moi ! De toutes les façon, comme dirait mon ami NÉANMOINS, ils forment un joli couple et sont bien ensemble ! Elle, est charmante et lui est quelqu'un de bien.

QUELQU'UN : Salut à tous : ENCORE ! MIEUX !... J"attends LONGTEMPS d'un instant à l'autre. Je l'ai vu qui descendait du taxi en compagnie de TOUJOURS.

PERSONNE : Tu as convoqué VITE ?

QUELQU'UN : Oui. En principe il accompagne AILLEURS. Ils prendront ICI au passage. Il est d'accord. FINALEMENT a dit à UNTEL qu'il acceptera si ON ne dit pas non.

ENCORE : Et alors ?

QUELQU'UN : ALORS a dit non.

ENCORE : Non, je voulais dire : eh bien ?

QUELQU'UN : Ah, lui, il vient.

ENCORE : Mais non voyons, je te demande : qu'a dit ON finalement ?

QUELQU'UN : Ah, d'accord ! Eh bien, ON a dit oui et FINALEMENT sera là avec UNTEL... PERSONNE, on sonne ?

PERSONNE : J'y vais, j'y vais, c'est sûrement TOUJOURS et LONGTEMPS, je crois qu'ils s'aiment...

QUELQU'UN : En tous cas, ils sont inséparables.

TOUJOURS : Salut la compagnie !

LONGTEMPS : Enchanté de vous voir enfin, PERSONNE ! QUELQU'UN m'a loué vos mérites. Je vois qu'il était loin de la réalité !

QUELQU'UN : Dis donc, dis donc, c'est pas fini ces civilités avec ma PERSONNE ?.

LONGTEMPS : Je galèje, je galège. N'empêche que je suis enchanté, néanmoins.

ENCORE : Bon, mes amis, au travail. Il faut que nous soyons prêts pour l'arrivée de SOUVENT.

PERSONNE : SOUVENT, chez nous ? Quel honneur !

QUELQU'UN : Récapitulons : ENCORE, TOUJOURS et son ami LONGTEMPS. FINALEMENT, UNTEL et MIEUX avec ON .

ENCORE : Oui, mais dans l'ordre !

QUELQU'UN : Pour ça, on verra plus tard. Ensuite... VITE avec ICI ou AILLEURS c'est à voir également.

ENCORE : Non, non, il faut savoir tout de suite si c'est ICI ou AILLEURS et ce que l'on fait de VITE !

QUELQU'UN : Alors, à tout prendre, j'ame mieux ICI... Et puis voyons... PERSONNE, on sonne...

PERSONNE : Je vais ouvrir...

QUELQU'UN : J'ai un problème là : Que faire de COMMENT avec BIEN sans vexer DAVANTAGE outre mesure ?

ENCORE : On les mettra l'un à la suite de l'autre.

QUELQU'UN : Bonne idée, cher ENCORE, merci !

PERSONNE : Donnez-vous la peine... Vous êtes SOUVENT je présume ?

SOUVENT : C'est cela même. Bonsoir tout le monde !

TOUT LE MONDE : Pardon ?

SOUVENT : Non, je dis bonsir tout simplement... Ah oui, c'est vrai... Je vous présente monsieur TOUT LE MONDE.

QUELQU'UN : Puisque tout le monde est là... enfin je veux dire qu'on est presque tous là, on classe ?

SOUVENT : Et pour JAMAIS, on sait quelque chose ?

QUELQU'UN : Il ne pourra pas venir. Il est malade. Mais il a laisé ses instructions, au cas où... Donc je poursuis : On met BIEN, COMMENT et DAVANTAGE l'un derrère l'autre.

SOUVENT : AILLEURS sera en tête, je lui ai promis

QUELQU'UN : Va pour ALLEURS devant .

SOUVENT : Il faut que je vous dise : j'ai obtenu in extremis l'accord de GARE ! pour jouer le chef !

ENCORE : GARE sera là ? En chef ! Ça c'est chouette ! ça va nous donner de l'entrain !

SOUVENT : Oui. Et vous m'en voyez ravi... Ensuite ? Montrez-moi votre liste... Oui... BIEN, là... d'accord.... VITE, ici... c'est ça... Mais il manque...

PERSONNE : Oui . Nous le savons hélàs. J'ai fait tous les rayons, mais je n'ai pas trouvé...

ENCORE : La chaise pourra rester vide. Qui s'en plaindra ? Et puis ça donnera du piment au spectacle.

SOUVENT : D'accord... Et là ?

QUELQU'UN : Y, tout simplement.

SOUVENT : Vous savez où il est ?

ENCORE : Je le connais, il ne fera pas de difficultés. Vous pouvez considérer que c'est fait.

SOUVENT : Va pour Y ! Et lui, c'est qui ?

QUELQU'UN : Ah oui, je me suis permis d'inviter mon cousin germain : WER. Je réponds de lui. Vous pouvez avoir toute confiance.

PERSONNE : Il est très bien de sa personne. Et il chante divinement la Tyrolienne...

SOUVENT : Ça me va. Là, je mettrais HABILEMENT. Cela donnera un peu plus de finesse...

ENCORE : Et à cette place ?

QUELQU'UN : Rien encore, ENCORE !

SOUVENT : Comment ça RIEN ? Il est déjà plus loin, devant moi et derrière vous !

QUELQU'UN : C'est à dire, je veux parler du cas qui n'est pas réglé...

PERSONNE : On n'a qu'à dire qu'il est mort. Après tout, ça peut corser l'intrigue.

SOUVENT : Mais oui, ma chère ! Il nous faudra essayer cela... Ah, chère amie, on sonne à votre porte...

QUELQU'UN : C'est moi cette fois qui vais ouvrir. Je sais qui c'est. C'est la surprise... Voilà : NULLE PART, le retour !!

NULLE PART : Eh oui ! J'ai su que vous cherchiez des figurants pour votre page. Alors je suis sorti de ma retraite. Si vous le voulez, je serai des vôtres.

TOUT LE MONDE : Avec joie, n'est-ce pas Monsieur SOUVENT , On connaîtra ainsi le bon vieux temps dont parlent ENCORE et TOUJOURS !!

SOUVENT : Va pour NULLE PART ! Vous êtes le bienvenu. Et je vous mettrai sans doute pour la chute...

QUELQU'UN : Pour la chute, j'ai déjà trouvé...

ENCORE : Tu nous avais caché ça !

QUELQU'UN : Attendez... Voilà !

SOUVENT : Qui est-ce ?

L'arrivant : Je me présente : ZUT !

késaco
Revenir en haut Aller en bas
Gi
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 13147
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: Dialogue d'adverbes   Lun 19 Fév - 13:04

merci c'est amusant.
Gi
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
 
Dialogue d'adverbes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dialogue d'adverbes
» Dialogue entre Père & Fils ...
» Dialogue de mères
» Dialogue de sourd avec le Frankfurt
» Le DIALOGUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mots d'art & Scénarios :: Poésie & Littérature :: Textes en prose, contes, nouvelles, essais, etc..-
Sauter vers: