Mots d'art & Scénarios

Poésie, littérature, pensées,
scripts d'art,
oeuvres de Ginette Villeneuve
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quire (Jérémy Pignat) par Marylen Brice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gi
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 13145
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Quire (Jérémy Pignat) par Marylen Brice   Mer 2 Aoû - 20:46







QUIRE JÉRÉMY PIGNAT,
passionné


Quire (de son vrai nom Jérémy Pignat) est né à Epinal, dans les Vosges, en France, en janvier 1979. Avec son frère et sa sœur il a eu une enfance heureuse auprès de parents qui s'aiment. Quire a suivi un cursus scientifique jusqu'au plus haut niveau, en variant constamment ses domaines d'activité (Biologie, Physique, Informatique) mais son âme reste, cependant, lyrique. La poésie est ancrée en lui comme son cœur dans sa poitrine, dit-il. Jeune célibataire, il exerce la profession de doctorant en biophysique, rêve de fonder un foyer et d'avoir des enfants. Quire a beaucoup souffert dans sa quête d'un amour parfait impossible. Finalement, il a trouvé un amour sincère et juste qui vaut toutes les icônes romantiques auxquelles on peut avoir imaginé. En dehors de son élue, il a toujours aimé sa famille et rien ne l'en a jamais écarté. Quire a passé une grande partie de sa vie à Rouen et vit maintenant à Paris. Dans ces vieilles villes pleines d'histoire il s'y sent comme un poisson dans l'eau. Il aime la démesure de certains édifices (la Tour Eiffel, la cathédrale Notre Dame, les Halles) et l'étroitesse de nombreuses rues; surtout, il apprécie cette structure entre ordre et chaos et pense que la beauté vient toujours d'un mélange de perfection et d'imperfection. Quire est un fou de musique. Il pratique la musique classique (au piano) ou le rock voire le hard rock (en tant que bassiste) ; c'est également un bibliophage féroce qui dévore tout ce qui lui tombe sous la main ; enfin, les jeux de rôles le passionnent depuis longtemps : à son avis, leurs thèmes et ce qu'ils permettent d'explorer sont souvent inconnus des autres formes ludiques et rarement compris par ceux qui ne s'y sont jamais frottés. Les écrits de Quire lui ont servi d'auto psychanalyse, d'exutoire à sa colère ou à sa frustration que de travail littéraire pur et de réceptacle à sa sensibilité. Pour lui une poésie est toujours quelque chose d'unique et d'étrange, courte mais complexe avec son rythme et ses thèmes forts ; la forme poétique est un « coup de poing » littéraire qui assomme bien plus souvent qu'il n'enrobe. Il croit, d'ailleurs, à une forme de « déversification » comme dans la musique moderne : la poésie n'est pas que mots sur un rythme imposé, on peut lui faire quitter ses schémas structurels classiques et en retirer quelque chose de plus fort. Il pense que, finalement, la musique et le thème doivent se compléter et se renforcer l'un l'autre, sans hégémonie de l'un sur l'autre. Avec un brin d'humour, sans doute, Quire se définit comme un gai triste, ou peut-être un triste gai. Il pense que la vie mérite d'être vécue, mais pas en la regardant fixement se dérouler. Il faut savoir la prendre à bras-le-corps, la défier et finalement la vaincre. Les gens se laissent bien trop porter, ils n'ont pas conscience qu'ils sont détenteurs de leur propre vie. Athée, Quire aborde souvent les thèmes de Philosophie et Religion. Si la religion le fascine comme tous les édifices qui constituent - selon lui - une forme d'aveuglement collectif et de suppression du libre-arbitre, la philosophie, au contraire, lui sert de base puisqu'elle n'impose rien, elle donne des clefs et c'est à chacun d'en trouver les serrures. Il se réfère souvent à Nietzche. Il se bat contre toutes les formes de vérités pré-construites - qu'elles soient morales, religieuses ou politiques - la seule vérité étant celle qu'on découvre par soi-même avec ses erreurs et ses errements.

Sa citation : « Beau comme le tremblement de la main d'un ivrogne » Lautréamont



Quire

Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
 
Quire (Jérémy Pignat) par Marylen Brice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» adresses de forums de poésies
» [Malpertuis] Les Dossiers Secrets de Harry Dickson 2 de Brice Tarvel
» [Cinema] Brice de nice
» Spectacle Rachel Brice le Samedi 3 Juillet à Paris 14
» Bières Brice et Joup

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mots d'art & Scénarios :: Poésie & Littérature :: Textes en prose, contes, nouvelles, essais, etc.. :: Chroniques d'art-
Sauter vers: