Mots d'art & Scénarios

Poésie, littérature, pensées,
scripts d'art,
oeuvres de Ginette Villeneuve
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jérôme Pilette : Deux épais en cavale

Aller en bas 
AuteurMessage
Gi
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 13193
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Jérôme Pilette : Deux épais en cavale   Jeu 20 Oct - 1:54

Deux épais en cavale

Oui je l'avoue, je l'ai fait: une chronique sur ce film. Je n'en suis pas fier, mais que voulez-vous, je ne peux pas retourner dans le passé et choisir un autre film, à moins, bien entendu, d'avoir une Doloreanne grise qui voyage dans le temps quand elle atteins 88 miles à l'heure. Comme ma voiture ne se rends pas à une telle vitesse, nous allons donc devoir nous contenter de Deux épais en cavale, version française de «Dude, where's my car ?» (What a traduction! yes monsieur oui).
Je ne vous mentirai pas, c'est un film qui ne nécessite pas un quotient intellectuel très élevé, en admettant qu'il nécessite un quotient intellectuel. C'est probablement pourquoi je l'ai bien aimé.
Une comédie que je ne saurais qualifier, du genre Wayne's world mais qui toutefois n'est pas digne de ce calibre. Deux épais se réveillent le lendemain d'une probable nuit de débauche et ont complètement oublié ce qu'ils ont fait la veille. Contrairement à Guy Pearce dans Mémento, ils n'ont pas tout oublié à cause d'un coup sur la tête, vous l'aurez deviné. Leur voiture a disparu et les cadeaux de fête de leurs petites amies, qui sont des jumelles, sont dans cette même voiture. Il semblerait également qu'ils aient eu quelques aventures la nuit précédente impliquant une stripteaseuse à la voie de ténor, 200 000 $, une machine servant à détruire l'Univers et bien d’autres choses. Les deux épais partent donc à la recherche de leur voiture avec pour seul allié une mémoire défaillante et le hasard.

Je ne ferai pas de commentaires sur ce film, si ce n'est que vous pouvez trouver mieux. Cependant, louez-le donc quand même.

Jérôme Pilette, Journal La Revue de Terrebonne, 10 octobre 2001.

www.larevue.qc.ca
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
 
Jérôme Pilette : Deux épais en cavale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mots d'art & Scénarios :: Théâtre, télévision & Cinéma :: Mots de cinéma-
Sauter vers: