Mots d'art & Scénarios

Poésie, littérature, pensées,
scripts d'art,
oeuvres de Ginette Villeneuve
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jérôme Pilette : Cartel

Aller en bas 
AuteurMessage
Gi
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 13190
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Jérôme Pilette : Cartel   Lun 29 Aoû - 23:37

Cartel

Il ne manque plus que la violence pour que Cartel soit un deuxième Scarface. Évidemment Johnny Depp n’est pas Al Pacino, mais il livre quand même la marchandise.
C'est le cas de le dire, car dans ce film, il interprète Georges Jung, un important trafiquant de drogue des années 70. Alors croyez moi, de la marchandise, il en livre.
Georges part en voyage en Californie, la terre de la liberté, et découvre bientôt les joies de la débauche. Étant paresseux de nature, il n'a donc pas envie de travailler, c'est alors qu'il découvre la marijuana, une source de revenu facile qui demande peu d'efforts.
Georges se fait des amis dans le monde de la drogue et à bientôt une petite PME bien à lui. Des kilos et des kilos d'herbes thérapeutiques sont acheminés du Mexique par notre ami jusqu'aux États-Unis, jusqu'à ce qu'il se fasse prendre et écope de 26 mois de prison.
Lors de son séjour en établissement correctionnel, Georges rencontre un certain Colombien qui lui laisse entendre qu'il pourrait peut-être exporter de la colombienne.
Dès sa sortie de prison, Georges commence donc l'importation de cocaïne. Il en exporte de plus en plus, il fait de l'argent, etc.
Ça a probablement l'air ennuyeux lorsque c'est moi qui le raconte mais c'est un bon film.
L'histoire de trafic est entourée de la vie familiale de Georges, ses amours, ses parents dont son père joué par nul autre que Ray Liotta. Oui, encore lui, je sais que ça fait trois fois en 2 mois, mais ce n'est pas ma faute. En plus il est bon alors qu'avez-vous à vous plaindre ?
La semaine prochaine, j'irai probablement voir Le placard pour vous. Alors d'ici là, ne me contez pas la fin.

Jérôme Pilette, Journal La Revue de Terrebonne, 11 avril 2001.

www.larevue.qc.ca

Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
 
Jérôme Pilette : Cartel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» chez Pilette, rien que des vedettes !
» Silofarmer (Groupe Lerin Cartel) (Naves , 19)
» 75001 - Cartel
» Sidus
» Gamelin - Laborde et les autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mots d'art & Scénarios :: Théâtre, télévision & Cinéma :: Mots de cinéma-
Sauter vers: