Mots d'art & Scénarios

Poésie, littérature, pensées,
scripts d'art,
oeuvres de Ginette Villeneuve
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Extraits de Les bons sentiments

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gi
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 13141
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Extraits de Les bons sentiments   Ven 26 Aoû - 1:55

Extraits de Les bons sentiments


- Je m'appelle Dolores.
- Et moi Victor.
- Voudriez-vous une tasse de thé ?
Sa voix était tendue. Il lui prit la main et la retint entre les siennes.
- Parfait, dit-il d'une voix contractée, mais sans lâcher la main qu'il tenait.
Elle sentait son corps - non pas bouger tout à fait - mais s'incliner vers lui ; brûler de se pencher. Et son corps à lui fit de même, s'inclina tout juste ; mais soudain ils furent réunis en pleine mêlée : ou plutôt la bataille fit bientôt bientôt rage à l'intérieur de chacun d'eux. Des chimies leur sourdaient dans les cuisses et les flancs, des décharges électriques leur parcouraient les chairs, leurs doigts devenaient conducteurs, leurs lèvres avaient l'impression d'être affamés depuis des siècles, et ils étaient là, aggrippés l'un à l'autre comme si de se cramponner ainsi avait été la seule chance de sortir vivants de ce bombardement, sauf que, bien entendu, cela ne faisait qu'aggraver la chose. Sans se lâcher, à pleines mains ils se caressaient tandis que leur coeur cognait, que les étincelles pleuvaient, que les décharges enflammées les consumaient. Elle leva les yeux et vit une bouche,, plein, sensuelle, un peu crispée (regrettait-il d'être là ? de faire cela ?), et elle élevas sa propre bouche qui lui faisait l'effet d'être un melon mûr à point et affamé d'être mangé, tellement que c'en était douloureux ; et ils s'embrassèrent et la guerre franchit des degrés et des degrés d,escalade, mais c'était eux la guerrr, et ils pressèrent leurs corps l'un contre l'autre jusqu'à ce qu'ils sentissent qu'ils n'étaient plus qu'un, fondus dans les creuset de la chaleur terrifiante qu'ils dégageaient. Ils restèrent accrochés l'un à l'autre, sans faire un pas, comme deux désespérés, comme si, seul, le fait de ne pas se lâcher, d'être confondus, avait pu les empêcher de périr.

_________________
...

[img][/img]
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
ou ici :
http://ginette-villeneuve.qc.ca/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
 
Extraits de Les bons sentiments
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pas de bonne littérature avec des bons sentiments
» Musique de Raison et Sentiments 96
» Liens utiles
» [coll.] Les bons romans populaires (ed. Modernes)
» Plein de bons souvenirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mots d'art & Scénarios :: Poésie & Littérature :: Textes en prose, contes, nouvelles, essais, etc..-
Sauter vers: