Mots d'art & Scénarios

Poésie, littérature, pensées,
scripts d'art,
oeuvres de Ginette Villeneuve
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Claude Gueux - Victor Hugo

Aller en bas 
AuteurMessage
Romane
100 messages
avatar

Nombre de messages : 294
Localisation : Pyrénées Atlantiques - France
Date d'inscription : 19/12/2004

MessageSujet: Claude Gueux - Victor Hugo   Jeu 14 Avr - 14:41

J'y suis allée en regrettant presque mon choix, dans la liste abonnement.
Je n'aurais pas du douter.

A 32 ans, Victor Hugo publie "Claude Gueux", bien avant "Les Misérables".
Claude Gueux témoigne de l'urgence de dénoncer l'intolérable, de crier le désespoir qu'engendrent les conditions carcérales avilissantes, de hurler l'horreur d'une punition qui consiste à couperun homme en deux. Un texte chirurgical. Rien à ajouter. Rien à enlever. Incroyable ! Je ne connaissais pas...

L'histoire (basée sur des faits réels) : Claude Gueux est un pauvre ouvrier vivant à Paris en 1831. Il vivait avec sa maîtresse et un enfant de cette fille. Il était capable, intelligent, habile, fort mal traité par l'éducation, fou bien traité par la nature, ne sachant pas lire mais sachant penser. Un hiver, l'ouvrage manqua. L'homme, la fille et l'enfant eurent froid et faim. L'homme vola. Il en résulta trois jours de pain et de feu pour la femme et l'enfant, et cinq ans de prison pour l'homme. Il fut envoyé faire son temps à la Maison Centrale de Clairvaux. On va voir ce que la société en a fait.

Interprétée par Olivier Massart, un grand gaillard impressionnant, l'oeuvre de Victor Hugo crève les yeux : il ne s'agit pas que de 1831. On y retrouve 2005... Enfin, c'est ce qui m'a empoignée dès le début.

Qui est coupable ?

Celui qui vole parce qu'il a le ventre creux, ou la société qui a engendré sa pauvreté ?

Celui qui tue parce que l'univers carcéral l'a dégradé au point qu'il se munisse d'une arme tranchante, ou la société qui a monté le système dans lequel on enferme les hommes pour les réduire ?

J'ai reçu cette pièce comme une gifle, parce que depuis des mois et des mois j'en peux plus de ça, précisément de ça.
Après le spectacle, on a pu discuter avec le comédien. Il a expliqué qu'il était allé jouer cette pièce au Sénat, mais "ça ne les a sûrement pas empêchés de dormir la nuit suivante", a t-il ajouté.
Je n'arriverai pas à commenter davantage. Simplement vous dire : si vous avez l'occasion, allez voir ce spectacle.

Après le dernier mot de la dernière réplique, le bruit glacial de la guillotine.
Revenir en haut Aller en bas
 
Claude Gueux - Victor Hugo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Hugo, Victor] Claude Gueux
» CLAUDE GUEUX de Victor Hugo
» Les Contemplations, de Victor Hugo
» A des âmes envolées/Victor Hugo.
» Amour secret/Victor HUGO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mots d'art & Scénarios :: Théâtre, télévision & Cinéma :: Que la magie commence !-
Sauter vers: