Mots d'art & Scénarios

Poésie, littérature, pensées,
scripts d'art,
oeuvres de Ginette Villeneuve
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 l'existence et le sens "la vie est interp. (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emilie
100 messages
avatar

Nombre de messages : 455
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: l'existence et le sens "la vie est interp. (3)   Ven 8 Avr - 11:48

Vivre,c'est interpréter, évaluer, décider en chaque occurence de quoi il retourne dans la vie. Nous n'aurons jamais le choix qu'entre différents modes de vie, différentes sortes d'interprétations. Même le suicide est encore une interprétation ( il peut vouloir dire : la vie ne vaut rien, plutôt mourir que de souffrir ainsi, etc.) Même l'affirmation suprême du non-sens fait encore sens, et peut encore être diversement interprétée. On n'échappe pas plus au sens qu'on n'échappe à la nécessité d'interpréter par soi-même. Le fait de décréter l'existence absurde, avec les existentialistes (Sartre, Camus), est encore une façon de l'évaluer (= de juger qu'elle a une valeur nulle, qu'elle est sans valeur).
Le sens n'est jamais donné à même le texte, ou à même la vie? Des textes de l'Antiquité gravés dans la pierre, s'il n'est plus personne pour les déchiffrer et les comprendre, ne font plus de sens, ne sont plus porteurs de sens. Ont-ils encore un sens ? Question vaine : que surgisse quelqu'un qui entreprenne de traduire la langue inconnue, aussitôt l'évenement du sens se produira. Aussitôt ces textes feront sens, et nous diront sans doute bien autre chose, à nous, que ce qu'ils disaient à leurs destinataires initiaux, qui savaient déjà ce que nous y découvrons. Il faut donc passer de la question :" quel est le vrai sens du texte ? " à la question : " quels effets de sens peut-il produire là où a lieu une véritable lecture ?" Un texte est une machine à générer du sens pour peu qu'il soit lu attentivement, qu'il soit interrogé par un lecteur. Des textes qui ne suscitent plus en nous aucune question (peut-être parce qu'ils nous sont trop bien connus) ne font plus sens pour nous, alors même que leur contenu peut être parfaitement clair.

Conclusion de ce chapitre :

Où est alors le sens ? "Dans" le texte, ou "dans" le lecteur ? Fausse alternative :
Le sens surgit chaque fois que ce produit l'évenement d'une vraie lecture. L'espace du sens se situe entre le texte et son lecteur, le sens est ce qui se passe entre le texte et son lecteur. Il est des lectures qui sont des évenements. De même dans un dialogue où nous nous sommes mutuellement écoutés et compris, le sens ne provenait ni de l'un ni de l'autre, mais le dialogue nous a ouverts à un sens que ni l'un, ni l'autre n'aurait pu découvrir tout seul.
Il en va de même pour la vie : La question n'est pas, ne peut pas être : " La vie a t-elle un sens", que je le veuille ou non, que je le sache ou non. La vraie question est : comment dois-je conduire ma vie pour qu'elle prenne sens et fasse sens à mes propres yeux et à ceux d'autrui ?

sud--fgb

_________________
n'entendre que les silences,
n'écouter que les mots,
ne donner que le beau,
ta vie aura un sens
Revenir en haut Aller en bas
 
l'existence et le sens "la vie est interp. (3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Série "Le Sixième Sens"
» sonia Choquette "A l'ecoute de votre sixieme sens"
» Citation " Le non sens"
» Myth Cloth Environnement "5 ème sens"
» Myth Cloth Environnement "7 ème sens"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mots d'art & Scénarios :: Philosophie, psychologie & rêves :: Philo-
Sauter vers: