Mots d'art & Scénarios

Poésie, littérature, pensées,
scripts d'art,
oeuvres de Ginette Villeneuve
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LE BONHEUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emilie
100 messages
avatar

Nombre de messages : 455
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: LE BONHEUR   Mer 16 Mar - 10:42

Avant toute réfléxion philosophique, la vie peut sembler être faite d'une succession de bonheurs et de malheurs. certains semblent sans raison mener une vie heureuse, d'autres une vie malheureuse. le bonheur semble être le fait du hasard :"être né sous une bonne étoile", rencontrer les personnes qu'il faut, voir la vie nous offrir ou non des occasions, notre chance. Telle est d'ailleurs l'étymologie du mot bonheur : il signifie l'heureuse chance, la bonne fortune. Au philosophe Boèce qui se plaint amèrement de la Fortune, sa chance ayant tourné (après avoir été en faveur, il se retrouve jeté en prison), la "fortune" répond, dans son livre Consolations de la philosophie, qu'au contraire elle n'a pas changé, ayant toujours été capricieuse et sujette aux revirements et aux revers de fortune. C'est pourquoi un ancien proverbe présocratique disait : " Attends la mort d'un homme pour le proclamer bienheureux". Bien peu sage est donc l'homme qui fait dépendre son bonheur d'une "fortune" aussi capricieuse.

Pour qui a compris combien est inconstante et sujette aux revirements la "fortune", le bonheur ne peut plus être attendu d'une simple suite de circonstances heureuses, favorables. Un bonheur qui tiendrait aux circonstances ne pourrait être un bonheur pur, car il serait entâché et mêlé à la crainte que ces circonstances ne viennent à changer.. Le bonheur doit découler de l'attitude que l'homme adopte face à l'existence, de la façon dont il mène sa vie.

Toute la philosophie d'Epicure consiste à montrer que notre bonheur ne dépend que de nous-mêmes, que c'est en nous-mêmes (dans nos désirs et nos craintes) que résident les vrais obstacles au bonheur.Le bonheur est toujours là, à portée de main, tout comme le soleil est toujours présent, derrière les nuages, qui le cachent et qui rendent le temps "vilain". Il n'y a rien à acquérir pour devenir heureux, il y a au contraire des "nuages" à dissiper : certains désirs et certaines craintes. Epicure en dénombre quatre : la crainte des Dieux, la crainte de la mort, la crainte des douleurs intolérables, le désir des choses infinies et incaccessibles.

La philosophie va consister à nous délivrer de ces quatre sources du malheur : nous n'avons rien à craindre des Dieux puisque ceux-ci étant des êtres parfaitement heureux, véritables modèles du bonheur du sage, ils ne peuvent donc vouloir se venger des hommes ou les punir, puisque ceux-ci ne peuvent les faire souffrir ; tout ce qui se produit dans la nature à une origine naturelle. Nous n'avons rien non plus à attendre d'eux : nous ne pouvons augmenter leur bonheur (en leur offrant par exemple des sacrifices) : ils ne peuvent vouloir nous récompenser. Nous ne devons compter que sur nous-mêmes. Nous n'avons rien à craindre de la mort, puisque, pour souffrir il faut avoir un corps. La mort, détruisant le corps, détruit par là même toute possibilité de souffrance. Tant que je suis en vie, je n'ai rien à craindre de la mort : la mort ne peut rien contre moi puisqu'elle me détruira tout entier. Je n'ai pas non plus à redouter une souffrance insupportable : cette idée même est contradictoire. Si je l'éprouve, c'est qu'elle est supportable, sinon je mourrais ou m'évanouirais. De toute façon, si j'estimais que ma vie est" insupportable", je pourrais toujours faire le choix de mourir. Enfin, tous les désirs qui vont à l'infini (avoir toujours plus d'argent, être toujours plus célèbre, séduire toujours plus, etc.) rendent le bonheur impossible puisque je ne serai jamais satisfait et travaillerai toujours à acquérir plus. Epicure ironise sur les hommes qui se laissent aller à ces désirs infinis : ils vivent comme s'ils étaient immortels, comme s'ils disposaient d'un temps infini, et " la mort les surprend affairés" à réunir les conditions de leur bonheur futur...


Suite........ la philosophie comme plus sûr chemin vers le bonheur.

_________________
n'entendre que les silences,
n'écouter que les mots,
ne donner que le beau,
ta vie aura un sens
Revenir en haut Aller en bas
Emilie
100 messages
avatar

Nombre de messages : 455
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: Suite du bonheur   Ven 18 Mar - 7:43

Paradoxalement, le principal - et peut-être le seul - obstacle au bonheur est la façon absurde et désordonnée dont la plupart des hommes le poursuivent. S'il s'agit d'être heureux un jour, c'est aujourd'hui, maintenant. Parce que demain ne nous appartient pas, c'est aujourd'hui qu'il faut goûter à la vie, et ce qu'elle peut nous proposer. Or les conditions du bonheur sont simples : il suffit pour cela d'écouter son corps et de suivre ce qu'il nous suggère. "Avec une miche de pain et une cruche d'eau, je rivalise de bonheur avec Zeus." (Epicure) Les désirs du corps ne sont jamais infinis : après un repas, après une boisson, après l'amour, le corps est rassasié. Tout ce qu'on voudrait ajouter gâterait le plaisir au lieu de l'augmenter. Le bonheur est donc facile à atteindre pour qui a levé - grâce à la philosophie - l'hypothèque des quatre obstacles qui rendent le bonheur inaccessible à la plupart des hommes. Le bonheur est donc l'unique but de la philosophie : une philosophie qui ne rendrait pas heureux serait une piètre philosophie. Epicure, comme Aristote, est un eudémoniste : pour eux, le but de la vie est d'accéder au bonheur ; la philosophie en est le plus sûr chemin.
Kant est le critique le plus radical des philosophies eudémonistes. Pour lui le bonheur n'est qu'un speudo-concept. Tout le monde se met d'accord sur le mot ("tous les hommes désirent être heureux : cela est sans conception." Pascal), non sur la chose, encore moins sur les moyens d'y parvenir!! Le bonheur est un idéal de l'imagination, non de la raison : il est impossible de se mettre d"accord sur une définition rationnelle du bonheur. Sous ce mot, chacun imagine ce qu'il veut.

Toutes les conduites humaines ne s'expliquent pas par la seule quête du bonheur. Nous ne voudrions pas être heureux à n'importe quel prix (au prix du déhonneur, de la perte de l'estime de soi), l'imbécile heureux nous fait plus pitié qu'envie: nous n'envions pas celui qui est heureux du seul fait de son incapacité à percevoir la réalité telle qu'elle est, avec ses drames et ses souffrances. sud--fgb

_________________
n'entendre que les silences,
n'écouter que les mots,
ne donner que le beau,
ta vie aura un sens
Revenir en haut Aller en bas
zorc
Messsager


Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: LE BONHEUR   Ven 18 Mar - 10:52

Une seule vie suffit-elle pour accéder au bonheur? Ne faut-il pas préalablement passer par diverses étapes dont celle du doute, du désir, de la convoitise? N'avons nous pas nous aussi à traverser de multiples vallées avant d'atteindre la sagesse du pur esprit, qui lui seul connaît le bonheur? Le bonheur n'est-il pas l'ultime étape de l'existence?
Les religions ne sont-elles pas là uniquement pour retarder le moment où l'homme se décidera enfin à être heureux? A ne plus expier pour des péchés qu'il n'a, en fait pas commis? A vouloir connaître le bonheur ici et maintenant? Et d'ailleurs vouloir rencontrer le bonheur durable sur cette terre n'est-il pas considéré comme un péché par certaines religions judéo-chrétiennes?
Je veux vivre des moments heureux tous les jours pour franchir petit à petit les étapes qui me sépare du bonheur. C'est la seul voie accessible que j'ai trouvée. Aujourd'hui, j'ai été heureux en voyant le spectacle du soleil transpercer la brume qui recouvrait un petit port de plaisance. J'ai été heureux quelques instants et d'autant plus qu'en superposition s'était imprimé un beau visage, celui de celle que je désire, Emilie.
Revenir en haut Aller en bas
Maude
100 messages


Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 24/12/2004

MessageSujet: Re: LE BONHEUR   Ven 18 Mar - 23:00

zorc
je ne sais pas si je puis rester...

je me sens indiscrète.
Maude
Revenir en haut Aller en bas
zorc
Messsager


Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: LE BONHEUR   Sam 19 Mar - 3:42

Maud,

Je suis désolé d'avoir pu provoquer la moindre gène à quiconque sur ce forum et en même temps j'ai beaucoup ri. Maud, si vous aviez lu mon premier message en réponse à un sujet d'Emilie qui était Le Désir, vous auriez compris que je ne fais qu'évoquer une personne qui ni ne connaît, ni ne participe à ce forum. Une simple évocation, douce et tendre, certes et dont j'entretiens volontiers l'ambiguïté à cause d'un prénom, d'une signature et d'une beauté de pensées...

Maud, ne partez pas, vous n'êtes en rien indiscrète.
Revenir en haut Aller en bas
Emilie
100 messages
avatar

Nombre de messages : 455
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: Re: LE BONHEUR   Sam 19 Mar - 8:39

Bonjour Zorc. Ravie de te revoir!Je lis ce que tu dis avec plaisir. Moi aussi j'aime entretenir ce mystère. Je m'envole!!!

Tous les oiseaux, connus et inconnus, se réunirent un jour pour constater qu'il leur manquait un roi. Exhortés par la huppe - messagère d'amour dans le Coran -, ils décidèrent de partir à la recherche de l'oiseau-roi Simorg, symbole de Dieu dans la tradition mystique persane. Après un voyage plein de dangers, et après avoir parcouru les vallées du désir, de la connaissance, de l'amour, de l'unité, de l'extase..., les trente survivants connurent l'ultime révélation : le Simorg était leur propre essence, jusqu'alors enfouie au plus profond d'eux-mêmes.

Voici un cadeau pour toi.
Je répondrai sur ton analyse et tes questions philosophiques ce lundi. Excellent wek end.
Un souffle divin t'apporte une "bise". Em.


Maude, j'ai plaisir à te voir sur ce forum de philosophie. La discussion et les réflexions y sont les bienvenues. je suis heureuse que cela t'interesse. Il est vrai que la philosophie est elle aussi mystérieuse, je suis tombée dedans toute petite! j'adore et elle me permet de voir et de me connaître très objectivement. Em/

_________________
n'entendre que les silences,
n'écouter que les mots,
ne donner que le beau,
ta vie aura un sens
Revenir en haut Aller en bas
Emilie
100 messages
avatar

Nombre de messages : 455
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: Re: LE BONHEUR   Sam 19 Mar - 9:36

Une seule vie suffit-elle pour accéder au bonheur? Ne faut-il pas préalablement passer par diverses étapes dont celle du doute, du désir, de la convoitise? N'avons nous pas nous aussi à traverser de multiples vallées avant d'atteindre la sagesse du pur esprit, qui lui seul connaît le bonheur? Le bonheur n'est-il pas l'ultime étape de l'existence?
Les religions ne sont-elles pas là uniquement pour retarder le moment où l'homme se décidera enfin à être heureux? A ne plus expier pour des péchés qu'il n'a, en fait pas commis? A vouloir connaître le bonheur ici et maintenant? Et d'ailleurs vouloir rencontrer le bonheur durable sur cette terre n'est-il pas considéré comme un péché par certaines religions judéo-chrétiennes?
Je veux vivre des moments heureux tous les jours pour franchir petit à petit les étapes qui me sépare du bonheur. C'est la seul voie accessible que j'ai trouvée. Aujourd'hui, j'ai été heureux en voyant le spectacle du soleil transpercer la brume qui recouvrait un petit port de plaisance. J'ai été heureux quelques instants et d'autant plus qu'en superposition s'était imprimé un beau visage, celui de celle que je désire, Emilie.

Je vais essayer de te répondre Zorc.

Premièrement, nous n'avons qu'une seule vie (réelle), c'est dans cette vie là que nous nous réalisons pleinement en toute conscience (voir aussi l'insconcience, mais c'est tout autre chose), c'est dans cette vie là, que tu dois être heureux,c'est ici-bas que tu dois l'être, pour que ton corps et ton coeur puisse le ressentir véritablement. Tu n'as en fait qu'une seule vie et tu n'auras qu'un seul bonheur conscient.
Tu dis qu'il doit y avoir des doutes, de la convoitise, du désir? Rien de cela ne peut conduire au bonheur, et ce n'est donc pas être heureux.
Ton esprist ne peut connaître la paix que si tu le veux. Etre heureux, c'est simplement ne pas aspirer à des choses inaccessibles, c'est simplement dire bonjour, simplement regarder un coucher de soleil ou le soleil se lever, c'est simplement regarder l'autre, savoir l'écouter le réconforter, c'est simplement caresser un visage aimé, donner un morceau de pain à celui qui à faim, donner de l'eau à celui qui a soif. C'est t'endormir sous un ciel étoilé, te réveiller serein. C'est accepter la vie que l'on t'a donné, à toi de la construire, elle sera faite à ton image.
La religion n'a rien à voir avec ta vie. Personne ne te fais expier des pêchés que tu n'aurais pas commis. Si tu souffres, c'est que tu as le sentiment d'avoir mal fais quelque chose. Il faut t'en prendre qu'à toi. Personne n'est ici-bas pour diriger ta vie. Elle est à toi.
Tu dis : "je veux vivre des moments heureux pour franchir petit à petit des étapes vers le bonheur". mais alors si tu veux arriver petit à petit au bonheur, c'est que ces moments de vie ne sont pas heureux? tu es en contradiction avec toi même. Car si ce sont des moments de vie heureux, pas besoin de franchir des étapes pour atteindre le bonheur, tu es déja dans le bonheur pas vrai? n'ai-je pas raison?
Et puis Zorc, quel bonheur cherches-tu encore, lorsque tu me dis qu'à travers la brume, le rayon de soleil t'a apporté en + le visage de Em? Dis moi, ce bonheur n'a t-il pas été ce bonheur de tous les jours dont nous parlons? Bisou. Emilie.

Revenir en haut

_________________
n'entendre que les silences,
n'écouter que les mots,
ne donner que le beau,
ta vie aura un sens
Revenir en haut Aller en bas
Emilie
100 messages
avatar

Nombre de messages : 455
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: suite du bonheur   Sam 19 Mar - 10:00

L'homme peut parfois agir pour d'autres raisons que pour accéder au bonheur : parce qu'il sait que tel est son devoir. Tel est le cas de celui qui veut sacrifier son bonheur ou même sa vie pour sauver quelqu'un d'autre,épargner un innocent, etc. Le bonheur n'est donc pas le seul but poursuivi par les hommes, dans l'éxistence, ni même le plus haut. La philosophie n'a pas pour seul but de nous rendre heureux, mais de nous enseigner qu'il y a quelque chose qui compte plus que d'être heureux : être digne du bonheur, se rendre digne d'être heureux. Car si le bonheur peut dépendre en partie des circonstances extérieures, fortuites, notre comportement - et par conséquent la dignité qu'il nous confère - ne dépend en revanche que de nous.

Schopenhauer partage avec Kant l'idée que le bonheur n'est qu'un idéal illusoire- c'est même selon lui, la seule illusion universelle que de croire que l'homme est destiné à être heureux. Mais alors que Kant reste malgré tout bienveillant à l'égard de l'idée du bonheur : le "souverain bien" (le but ultime visé par l'existence humaine) consiste selon lui en l'accord du bonheur et de la vertu ou du devoir, Schopenhauer voit au contraire dans le bonheur un idéal qu'il faut dénoncer et dont la philosophie a pour tâche de délivrer les hommes.

Car tant que les hommes croient au bonheur possible, ils constituent une proie idéale pour tous les "marchands de bonheur" - et d'illusions - qui spéculent sur la misère humaine et les espérances qu'elle entretient. Hommes politiques, religions, sectes, philosophies, la science elle-même disent aux hommes : suivez nous, faites ce que nous disons, et nous vous mènerons au bonheur (béatitude dans l'au-delà pour les religions, lendemains qui chantent pour les partis politiques, illusion du progrès pour la science). Tous ces "marchands de bonheur" n'ont prise sur nous que dans la mesure où nous croyons le bonheur possible. Au nom du bonheur, nous nous laissons imposer un style de vie, une morale, un choix politique, etc. L'homme qui aurait compris que la quête du bonheur n'est qu'une quête illusoire ne donnerait plus prise à de telles manipulations : devenu sage- ou philosophe - il contemplerait simplement d'un oeil désabusé l'agitation des hommes se pressant tous dans la même quête du bonheur. Une fois abandonnée l'idée que le bonheur est pour demain, il devient possible de trouver les accommodements d'apprendre à accepter la vie telle qu'elle est.

Suite et fin "le bonheur" sur une prochaine page. Bise Em.

_________________
n'entendre que les silences,
n'écouter que les mots,
ne donner que le beau,
ta vie aura un sens
Revenir en haut Aller en bas
Gi
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 13135
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: LE BONHEUR   Mer 23 Mar - 0:03

Em

c'est passionnant tout ça. Nous sommes les maîtres de notre bonheur. Je sais aussi que j'ai le droit de ne pas l'être pour un court moment qui me conduira vers une certaine guérison.

Gi

_________________
...

[img][/img]
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
ou ici :
http://ginette-villeneuve.qc.ca/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
zorc
Messsager


Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: LE BONHEUR   Mer 30 Mar - 18:29

Emilie,

Merci pour le cadeau. Trés touché.Merci également pour ton analyse.
La notion de groupe, de société intervient-elle dans l'idée du bonheur que chacun peut avoir? Je m'explique. Dans une société, même à une petite échelle, chacun trouve sa place. Si, au sein de ce groupe, de cette tribu, un élément disparaît, immédiatement sa place est prise par un autre. En fait, chacun inter-agit par rapport aux autres et tout le monde, plus ou moins trouve sa place. N'en est-il pas de même pour le bonheur? Chacun ne s'arrange-t-il pas en fonction des autres et de son environnement avec l'idée même du bonheur? Ce qui rend heureux l'un aujourd'hui ne peut-il pas parfois causer le malheur de l'autre? Tout dépend des circonstances. Pour résumer, la plus grande qualité de l'homme n'est-elle pas sa capacité à s'adapter? Même à l'idée du bonheur? Je suis malheureux aujourd'hui car je n'ai plus de nouvelles de l'Em qui fait battre mon coeur mais un autre serait peut-être enchanté de ne plus avoir cette peur d'être heureux...
Revenir en haut Aller en bas
Emilie
100 messages
avatar

Nombre de messages : 455
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: Re: LE BONHEUR   Jeu 7 Avr - 10:10

Coucou zorc. Me revoila. Une absence imprévue et imprévisible.
Je pense que dans la vie, il ne faut pas se faire une idée du bonheur, il faut être heureux!! et pour être heureux, il faut se construire un bonheur qui ne sera que le nôtre. Puis, en étant heureux soi-même, on apportera par cette lumière au fond de nos yeux une partie de bonheur aux autres, (des actes de gentillesse, d'amour, contribueront à donner le bonheur à ceux qui n'en ont pas).Si ton Emilie fait aujourd'hui ton malheur, mais par contre contribue au bonheur d'un autre, ne soit pas malheureux, soies au contraire heureux pour elle. Je sais que ce que je dis est dur à entendre mais c'est ça le bonheur. Être heureux pour soi mais aussi pour les autres.
La capacité de l'homme à s'adapter à toutes les situations n'est pas le bonheur. C'est ne pas avoir le choix quelquefois et souvent (devoir occuper un poste dans une société : il faut bien travailler!, devoir habiter en communauté : il faut bien avoir un toit etc...) Je ne peux pas faire autrement.
A bientôt Zorc. Bisou. Em.

_________________
n'entendre que les silences,
n'écouter que les mots,
ne donner que le beau,
ta vie aura un sens
Revenir en haut Aller en bas
zorc
Messsager


Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: LE BONHEUR   Ven 8 Avr - 5:09

Bonjour Emilie,

Content de te lire à nouveau. Tes paroles sont pleines de sagesse, comme à l'accoutumée. Chaque matin est source de joie et d'optimisme. C'est ensuite que les choses se compliquent. Quand le monde réel nous saute à la figure! Quand les individus qui peuplent se monde ne ressemblent en rien, la plupart du temps, aux êtres bienveillants et souriants de nos songes! En gardant à l'esprit que, nous-même, pouvons incarner le cauchemar d'un autre...
Yes, le bonheur mais le chemin est parfois abrupte...
Je revois Em aujourd'hui. Je revois Em, Emilie, la vie est belle, non?
Zorc
Revenir en haut Aller en bas
Emilie
100 messages
avatar

Nombre de messages : 455
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: Re: LE BONHEUR   Ven 8 Avr - 10:48

Zorc. Merci de tes compliments.
Fais pour que ton image ne soit pas un cauchemar pour les autres, toi seul est maître de ta vie. Mais je sais, en te lisant qu'elle ne l'est pas. Tu as l'air bon. Tu sembles te debattre dans une eau boueuse. Le monde réel est un peu fou, penses -tu?
Peut-être... Mais toi tu ne l'es pas, mais toi tu es meilleur, mais toi tu es toi! alors reste toi, reste calme face à ceux qui t'agressent car ainsi tu montreras que le chemin de la paix commencera à partir de ta sagesse et de ton amour.
Accepte les gens avec leurs défauts et leurs qualités, surtout avec leurs défauts. Ta présence sans doute les étonnera, parce qu'elle est douce et pacifique, puis elle les rassurera, (les gens ont besoin d'être rassurés, en définitif ils ont peur, peur de demain, peur de la mort, peur toujours peur, mais c'est une peur masquée, révelée par une rebellion, une agressivité, dont ils n'ont souvent pas conscience, rejettant la faute sur les autres, sur la vie en général.) Reste comme tu es car tu es magnifique ainsi.
Si la vie est belle en retrouvant Em ou Emilie, et bien souris elle est là. Bisou. Em.

_________________
n'entendre que les silences,
n'écouter que les mots,
ne donner que le beau,
ta vie aura un sens
Revenir en haut Aller en bas
Emilie
100 messages
avatar

Nombre de messages : 455
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: Re: LE BONHEUR   Mar 15 Mar - 10:43

bonjour. il me faut aujourd'hui revenir sur le bonheur. il suffit de ne plus lire ce "bonheur", pour penser qu'il nous échappe ou n'est pas fait pour nous.
Erreur! Il faut par notre propre initiative le prendre, se l'accaparer, se le donner. par la confiance, par notre sincère conviction, qu'il est là en chacun de nous. Tendre la main, aimer l'autre, lui donner l'espoir.
Le bonheur est en chacun de nous, il faut simplement lui permettre de se manifester.
Je vous aime. ce mot qui vient du coeur est mon bonheur.
je connais Raff, qui ces jours derniers, ne croyait pas au bonheur. je lui demande de lire ces lignes, espèrant de tout mon coeur, qu'il verra qu'il existe si il se donne. bisous Raffi. bisou ma Gi. Emy

_________________
n'entendre que les silences,
n'écouter que les mots,
ne donner que le beau,
ta vie aura un sens
Revenir en haut Aller en bas
Gi
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 13135
Localisation : Lévis secteur Charny, Québec, Canada
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: LE BONHEUR   Mar 15 Mar - 16:04



Merci...
Gi

_________________
...

[img][/img]
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
ou ici :
http://ginette-villeneuve.qc.ca/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liensutiles.org/gvilleneuve.htm
Emilie
100 messages
avatar

Nombre de messages : 455
Localisation : France
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: Re: LE BONHEUR   Jeu 17 Mar - 8:27

merci a toi Gi.

_________________
n'entendre que les silences,
n'écouter que les mots,
ne donner que le beau,
ta vie aura un sens
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE BONHEUR   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE BONHEUR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'oiseau bleu du bonheur
» Marvin Gaye l'impossible quête du bonheur (*)
» [Périodique] Mon Bonheur
» The Paradise, "Au bonheur des dames" adapté par la BBC
» Nouvelle : Le bonheur est dans l'après

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mots d'art & Scénarios :: Philosophie, psychologie & rêves :: Philo-
Sauter vers: